Un nouveau gazouillis isolationniste :

l’interdiction pour les cloches de se rendre à Rome

mardi 31 mars 2020, par Hélène Lipietz

On vient d’apprendre cette nuit (18h à Washington), par un gazouillis présidentiel qu’ ordre a été donné à United States Pray Force, d’empêcher à tout prix, la migration annuelle des cloches catholiques vers Rome.

En effet, le Président américain s’alarme de cette migration qui a lieu tous les Jeudi saint, après l’office de la Sainte Cène et du lavement des pieds. Jusqu’au Dimanche de la Résurrection, les cloches des Eglises catholiques n’ont plus d’utilité, le Christ dont elles sont la voix, étant mort. Elles se munissent donc d’ailes, empruntées aux gargouilles des églises et se parent de rubans pour aller à leur congrès au Vatican.

JPEG - 99.4 ko
Cloches en congrés, photo de _Alicja_ de Pixabay

Chaque année un thème différent leur permet d’échanger :

 1858 sur le diapason à adopter

 1905, notamment pour les cloches françaises, comment lutter contre la concurrence des cloches dites civiles

 2000 : faut-il accepter de rapporter sous sa jupe des chocolats aux nouvelles normes européennes ?

Chaque décision, avec compte-rendu précis est conservée dans les nuages depuis des siècles.

Puis, le Samedi Saint midi, pour permettre à toutes et à tous (ne pas oublier les cloches mâles que sont les bourdons) de carillonner la Résurrection, le Pape les bénit dans une des cours secrètes du Vatican Atrium Secretum Apostolicum Vaticanum. Elles retournent chez elles, après avoir fait le plein de cadeaux en Suisse en Chine ou ailleurs (l’aide des lutins du Père Noël est parfois sollicitée).

C’est cette migration, attestée depuis le VII eme siècle que le Président veut empêcher. Il est vrai qu’il a de bonnes raison à faire valoir :

Les cloches en survolant le territoire émettent des particules fines qui transporteraient le coronavirus.

Elles se réunissent à plus de deux

Elles traversent des pays contaminés avec lequel son pays a fermé ses frontières

Mais surtout elles séjournent en Italie, haut lieu , hélas, de l’épidémie. Mais encore une fois, le président ignore la géo-politique, les cloches se rendent au Vatican et non en Italie.

C’est pourquoi, ordre a été donné d’empêcher coûte que coûte les cloches de partir du pays et à défaut d’y revenir.

Un mur d’imprécations est donc en cours de construction entre le ciel américain et le reste du monde afin que les cloches soient confinées et surveillées.

P.-S.

Postscriptum : nous venons d’être informées que les cloches des temples protestants, bouddhistes et tous les carillons de toutes les religions ainsi que les cloches civiles des beffrois ou des cours d’école, y compris les grelots des colliers, ont décidé de ne plus sonner à partir de jeudi 9 avril par solidarité avec les cloches catholiques et jusqu’à la levée de cette décision inique.

Forum

2 Messages

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document