Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Hélène Lipietz Emmanuelle Orvain Hélène Lipietz Perline Noisette Aurélien Vernet Le mariage entre personnes du même sexe Drapeau de la France Hélène Lipietz Image Map

AccueilMa vie de sénatriceLes petits mystères du Sénatles parlementaires méprisent-ils le drapeau français ?

les parlementaires méprisent-ils le drapeau français ?

Ou l’art de porter l’écharpe

mercredi 23 avril 2014, par Hélène Lipietz

Alors que la semaine Sainte fut occupée à répondre aux opposants à l’avortement, suite à la suppression de la notion de détresse dans les conditions d’une IVG, me ramenant un an en arrière, car beaucoup m’avaient déjà interpellée l’an passé contre le mariage entre personnes de même sexe, ce fut avec surprise et délices que j’ai reçu ce lundi de Pâques un courriel furieux d’un citoyen.

Après échanges de points de vue, celui-ci m’a permis de publier sa vindicte, fort documentée.

Voici donc, encore une fois un échange que seul internet peut permettre. Cet exercice va me manquer quand je ne serais plus sénatrice :-(

Je remets donc l’échange tel quel, je rajoute juste des liens pour faciliter la lecture

le courriell d’interpellation

Messieurs les parlementaires,

Très attaché à la défense des valeurs et des symboles de la République et particulièrement au respect pour ceux qui se sont battus pour permettre de vivre dans un système politique basé sur la liberté, l’égalité et la fraternité. Permettez- moi de vous apporter quelques précisions quant à la pratique du port de l’écharpe tricolore.

1/Sous la monarchie constitutionnelle qui n’avait pas de drapeau, seul fut adopté par décret des 21-23 octobre 1790 le pavillon de France rouge, blanc, bleu pour la flotte française.

2/Loi du 27 pluviôse an II (15 février 1794) de la 1ère République instaure un emblème, un drapeau aux couleurs bleu, blanc, rouge qui deviennent les couleurs de la République. Cette loi fut confirmée par ordonnance impériale de 1812.

3/En dehors des deux Restaurations et de la 2éme République, la France a toujours eu pour drapeau celui que nous connaissons aujourd’hui.

4/-Sur proposition de loi adoptée en 2000 modifiant l’article D2122-4 du code général des collectivités territoriales. Celui-ci indique aux Maires que « l’écharpe tricolore peut se porter soit en ceinture, soit de l’épaule droite au côté gauche. Lorsqu’elle est portée en ceinture, l’ordre des couleurs fait figurer le bleu en haut. Lorsqu’elle est portée en écharpe, l’ordre des couleurs fait figurer le bleu près du col, par différenciation avec les parlementaires ».

Je reprends la fin de l’article "par différenciation avec les parlementaires". Il n’est pas dit que les couleurs du port de l’écharpe tricolore des parlementaires sont inversées, cela peut vouloir dire que par différenciation les parlementaires portent l’écharpe de l’épaule gauche au coté droit, [1] ainsi l’ordre des couleurs de notre drapeau serait respecté.

Ceci n’a était précisé que par une lettre en date du 14 mars 2006 du Président de l’Assemblée Nationale Jean-Louis DEBRÉ (insérée en pièce jointe).

PDF - 322 ko

Même l’article 163 du règlement actuel de l’Assemblée ne le précise pas, cet article n’impose que le port de l’écharpe, lors des représentations nationales de ces élus.

Alors on peut s’interroger sur la légitimité à cette pratique de port de l’écharpe aux couleurs rouge, blanc, bleu des parlementaires. A quoi pensent-ils lors des commémorations devant le monument aux morts pour notre pays, quand ils se dressent fièrement avec leurs écharpes aux couleurs inverses du drapeau qui s’élève ou de celui qui a servi de linceul à ces morts : Rouge, blanc, bleu ce ne sont pas les couleurs de la France, de notre drapeau mais celle du Luxembourg ou des Pays Bas ou encore de la cocarde Anglaise.

Si Jean-Louis DEBRÉ avait écrit dans sa lettre que par différenciation les parlementaires porteraient l’écharpe aux couleurs bleu, blanc, rouge avec la mention Député ou Sénateur dans la partie blanche, ou, que celle-ci aurait en surimpression la cocarde qu’ils savent si bien mettre en évidence dans leur voiture, ou, qu’elle serait portée de l’épaule gauche au coté droit, nos parlementaires la porteraient ainsi. Ce qui serait plus respectueux à l’égard de ceux qui se sont battus et trouvé la mort sous les couleurs de notre drapeau.

A savoir que l’écharpe représente notre cocarde nationale le bleu étant en son centre, qui ouverte en son centre permet le passage de la tête de celui qui est en droit de la porter.

RÉFLEXIONS pour provoquer votre attention : 1/ Les parlementaires sont-ils des nostalgiques de la Monarchie Constitutionnelle ?

2/si les parlementaires tiennent tant à se différencier des élus locaux, pourquoi ne pas différencier les biens nationaux des biens des collectivités locales ? Je vois bien le ridicule de voir le drapeau de l’Assemblée Nationale ou du Sénat flotter aux couleurs rouge, blanc, bleu ; couleurs de leurs écharpes et les mairies aux couleurs de l’écharpe des maires bleu, blanc, rouge.

3/Pourquoi tiennent-ils tant à se différencier, prennent-ils leurs électeurs pour des "go go" qui ne savent pas pour qui ils ont voté ou pour signifier qu’ils ne sont pas de la même classe sociale que les élus des collectivités locales ?

4/Interrogeant des élèves lors d’un rassemblement au monument aux morts, j’ai posé l’observation à des élèves : " voyez vous il y a un élu qui a l’écharpe aux couleurs rouge, blanc, bleu ; Réponse des élèves : il s’est trompé, il a mis son écharpe à l’envers. Mais ils auraient tout aussi bien pu me répondre que c’était un élu du Luxembourg ou …..

5/Pourquoi ces parlementaires arborent-ils la cocarde bleu, blanc, rouge dans leurs véhicules et pas aux couleurs de leurs écharpes, c’est à dire la cocarde anglaise. Ont-ils peur de perdre les avantages liés à notre cocarde nationale ?

6/Ceux qui cherchent tant à se différencier ; es ce qu’ils seraient conscients à ce point de leur inefficacité dans leur circonscription, peur de ne pas être reconnus ?

7/Je n’ose pas imaginer que par intérêt financier détenu hors fiscalité, ils portent avec attachement les couleurs du Luxembourg. (Oh c’est médisant ! et volontairement provocateur pour que cesse ce folklore).

8/Pourquoi alors ne pas différencier en instaurant l’écusson bleu , blanc, rouge pour la police municipale et rouge, blanc, bleu pour la police nationale ?

Je pense que vous êtes tellement attachés à vos privilèges, que je n’aurais aucune réponse de l’un d’entre vous. Respectueuses cordialités.

ma réponse

là vous me posez une colle…

J’ai toujours expliqué que les parlementaires portaient le rouge près du cou pour indiquer au bourreau là où il devait trancher !

Reste que la confusion avec le drapeau luxembourgeois ou hollandais me paraît faible : en effet les trois couleurs sont mises à l’horizontale chez eux chez nous à la verticale…

Que voient les concitoyens-concitoyennes en regardant un élu municipal ou national avec son écharpe ? Sur le ventre, les trois couleurs presque à la verticale…

Sur le ventre d’un maire, il les lit de gauche à droite : rouge blanc bleu, le bleu étant dans le cou

Sur le ventre d’une parlementaire, il les lit de gauche à droite bleu blanc rouge : le rouge étant dans le cou

JPEG - 31.2 ko
Avec mes collaboratices
et ma jupe de sénatrice et 12 kilos en plus :-).
photo mattias OTT

Donc c’est bien les parlementaires qui ont raison si on raisonne comme l’écharpe étant portée non pas pour soi mais pour les autres… et les maires qui portent les couleurs dans le bon ordre pour eux seraient donc égoïstes…

Lorsque j’ai demandé à une amie orthodoxe la raison du signe de croix "à l’envers" par rapport aux catholiques, elle m’a répondu qu’il était simplement dans le même sens que celui du pope lorsque celui-ci les regardait… ainsi toute "l’église" faisant du même côté le signe de croix..

Je crois qu’il en est de même pour le port de l’écharpe : est-elle porté pour soi, sur soi ou pour les autres ?

Remarquez que les autres élus de la république n’ont pas ce problème : l’écharpe des conseillers régionaux ou départementaux mélange, arrange les trois couleurs et l’écharpe des députés européens reprend uniquement les couleurs le bleu de l’Europe sans les étoiles…

Je viens de regarder wikipédia… après avoir fait cette explication… il semble que j’ai raison.

Quant à la cocarde des voitures, je n’en ai aucune idée, n’ayant jamais mis la mienne sur ma voiture car je ne suis qu’une simple citoyenne quand je roule, contrairement au port de l’écharpe dans les cérémonies…

Je vais d’ailleurs rendre la cocarde dans 11 jours à la fin de mon mandat, cela fera des économies pour les suivants et surtout fera un peu moins de bazar dans ma maison !

Je crois que je vais garder l’écharpe comme symbole de mon passage au Sénat, alors que je n’ai pas gardé l’écharpe de Conseillère régionale que j’ai donnée au groupe vert à mon départ, on en a toujours besoin d’une d’avance pour les manif improvisées…

Pourquoi cette différence ? peut-être parce que j’ai l’impression d’avoir été utile au Sénat et moins au CR sauf pour l’INJA pour lesquels j’ai obtenu une cle USB pour les éléves. Il est vrai aussi que je suis triste de quitter le Sénat, ce qui n’était pas le cas du CR..

Cela écrit, je vous félicite pour votre érudition et je vous sollicite pour publier sur mon site votre interrogation (helene.lipietz.net ) avec ma réponse… avec votre nom ou pas, dans la rubrique, les mystères du Sénat car je pense que vous posez un vrai problème.

Vous remarquerez que si vous cliquez sur le drapeau tricolore présent dans la photo de la page d’accueil vous allez directement à la page Wiki sur le drapeau… comme quoi votre préoccupation rejoint la mienne.

son autorisation

Madame la Sénatrice, Je veux tout d’abord vous remercier pour votre réponse, et vous vous doutez bien que votre réponse ne m’a pas convaincu du bien fondé du port l’écharpe des parlementaires. Il n’y a qu’une chose à retenir les couleurs de notre drapeau se lisent à partir de sa hampe quelque soit l’orientation de sa flottaison, donc l’élu lorsqu’il porte les couleurs de notre drapeau , sa silhouette devient la hampe [2] du port de nos couleurs.

D’ailleurs c’est comme sur les cercueils des morts pour la nation le linceul au couleurs de notre drapeau a un sens, se tromper c’est manquer de respect à celui qui vient de donner sa vie pour ce drapeau.

J e vous autorise à publier mon profond attachement à notre drapeau . Cordialité très respectueuse , madame la Sénatrice. michel

mes remerciements

je ne sais qui a tort et qui a raison mais si j’ai encore l’occasion de porter l’écharpe je penserai à votre mel… merci de votre accord …

J’essayerai de faire l’article quand je ne serais plus sénatrice [3])… car d’ici là encore plein de travail

P.-S.

1) Avez-vous vu le film polémique, enfin qui fait polémique chez les intellos mais pas dans les salles obscures, « qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? » ? Dans le second mariage je crois, l’écharpe du maire est à l’envers, enfin à l’endroit pour une sénatrice :-))

2) un article intéressant sur les Français-Française et le drapeau dans LIBERATION

Notes

[1et non car il ne faut pas oublier que l’écharpe en bandoulière servait à soutenir l’épée qui faisait partie de l’habit et qui était donc à gauche pour pouvoir être tirée de la main droite

[2j’aime bien l’idée d’être la hampe du drapeau… parce que malgré mes 12 kilos de moins, je ne suis toujours pas longiligne :-)

[3finalement je me suis accordée en ce lundi de Pâques férié ce petit plaisir :-

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa