Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Hélène Lipietz Emmanuelle Orvain Hélène Lipietz Perline Noisette Aurélien Vernet Le mariage entre personnes du même sexe Drapeau de la France Hélène Lipietz Image Map

AccueilMa vie de sénatriceMes réflexionsmon discours de départ

Je mets en ligne mon discours d’adieu à tous les personnes que j’ai rencontrées au fil de ces 22 mois de Sénat et dont j’avais invité les représentants à un pot de départ pour lequel j’avais cuisiné bio et seine et marnais bien sûr ! [1] Consciente que pour des non avertis, certaines allusions sont incompréhensibles, je promets de mettre les liens dès que j’aurais 5 minutes, dans ma nouvelle vie de chômeuse… enfin de femme en reconversion professionnelle… et j’ai de quoi m’occuper pendant 18 mois avant le grand saut à Avallon :-))

Cette nouvelle aventure, si elle vous intéresse, fera l’objet bien sur de nouveaux articles !

Il est temps de commencer

d’autant que je ne suis pas limitée dans mon discours, étant la seule oratrice inscrite et l’avantage c’est qu’il n’y a pas de président ou présidente dans mon dos pour taper avec sa règle…

j’ai d’ailleurs prévu un discours de 2H 18 minutes et 5 secondes ;.. sans compter vos interruptions

je me demande même si cela sera suffisant pour vous raconter l’incroyable histoire d’une écolo au Sénat… 22 mois où j’ai déambulé du 15 au 26 et de garancière à vaugirard

JPEG - 417.5 ko
l"escalier Louis XIII des appartements des questeurs, boulevard Saint Michel

et j’ai découvert la semaine dernière qu’il existait aussi Saint Michel,

22 mois où la petite écolo que je suis, même pas une apparatchik d’EELV, n’en déplaise à certains… a dû faire sa mutation .

Et passer d’une jupe culotte

JPEG - 636 ko
Présentation de ma jupe-culotte !

quelque peu décousue et depuis le discours de politique générale de notre premier ministre, les accrocs à réparer se sont agrandis

à une tenue de sénatrice

aidée en cela par Stéphanie de Couture maligne, hélas absente aujourd’hui..

Il a donc fallu que je change de peau que je mue en arrivant dans cette auguste maison… et vous savez, si vous vous intéressez à l’écologie, que la mue est le moment le plus crucial de la vie des petites bêtes…

il ne faut pas déranger un insecte qui mue, il ne faut pas que son environnement soit bouleversé… l’acclimatation à sa nouvelle peau doit être excepte de tout traumatisme, de toute pollution chimique ou autre..

Force est de reconnaître que l’écologie du Sénat, à défaut de son écologisation est parfaite.

L’écologie est un équilibre de toutes les forces du vivant pour que le vivant continue.

dans l’écologie il n’y a ni vainqueur ni vaincu et même, si la grosse bête mange la petite, la petite a elle-même profité d’encore plus petit… C’est l’équilibre du vivant… c’est l’utilité de chacun pour l’autre.

Tel a été le Sénat pour moi :

J’y ai trouvé une PPL, pardon une niche et je m’y suis épanouie chacun autour de moi permettant ma transformation, mon plein développement ce développement a été arrêté en plein vol… alors que je commençais à trouver mes marques… par le remaniement qui, tel un bulldozer intervenant pour un nouveau chantier a bouleversé le terrain… encore une erreur d’appréciation dans le dossier de la ZAD « zone à décréter »

Il me reste donc à vous dire merci pour votre accueil à chacun d’entre vous et de vous faire messager de mes remerciements auprès de vos collègues que je n’ai pu hélas tous et toutes invité-e-s

Dans l’ordre et dans le désordre je remercie

1- mes collègues de la commission des lois

quel honneur d’avoir été parmi vous… d’avoir participé à vos travaux d’avoir écouté vos discussions politiques mais surtout juridiques… et les envolées lyriques de notre président sur les mots, le droit existe-il sans les mots ? Peut-on penser le droit sans les mots pour le dire et dire le droit avec trop de mots, n’est ce pas le défigurer, le boursoufler…

mais tous les mots ont-ils leur place dans le droit, y a t il un apartheid des mots certains étant indignes de participer à l’écriture de la règle du jeu social ? Les adjectifs sont-ils superflus à l’inverse des adverbes ? Et faut-il féminiser le droit malgré l’académie française et parler de bonne mère de famille… zut on a supprimé le bon père de famille (et pourtant ce n’était pas dans la loi sur la mariage…toutes nos valeurs s’en vont !)

JPEG - 518.7 ko
Président et vice-président de la Com des lois,chargé de la com munication au groupe, adminsitrateurs de la commission

Je vous ai étourdis sous la pluie de mes amendements, pas toujours bien défendus.. ; et surtout très difficiles à comprendre pour des non écologistes, mais la subtilité de la loi est aussi difficile à comprendre pour les écologistes…

et je pense ainsi aux semences paysannes qui n’étant pas des contrefaçons ne doivent pas être dans la loi sur la contrefaçon tout en devant y être pour être sures de ne pas en être.

Merci à vous pour votre gentil bizutage…

merci à tous, nos réunions du mercredi vont me manquer sans compter nos repas panier des discussions sur la réforme territoriale…. moments rares de convivialités et d’irréalités dans la nuit du Sénat …

et bien sûr merci à nos collaborateurs de commission : quel travail vous abattez, surtout quand une inconsciente sénatrice verte vous inonde d’amendements qui sont si loin des schémas habituels de pensées juridiques et organisationnelles de la France…

merci de votre réactivité, et je remercie bien entendu particulièrement mes deux âmes damnées des rapports pour avis sur l’immigration . J’espère que je ne les ai pas trop déconcertées… 


2 mes collègues de l’hémicycle

merci à vous d’avoir eu la patience d’écouter mes propos, merci de votre amour de la France, de la Démocratie, nous ne sommes pas d’accord politiquement mais nous savons nous écouter…

enfin, quand les télévisions ne sont plus là, quand les grandes tirades des déclarations de principe sont finies.

JPEG - 331.8 ko
Sénateurs et sénatrices verts et UDI

Quel dommage simplement de ne pas avoir su vous convaincre dans quelques amendements, peut-être parce que mon esprit tordu d’avocate me faisait deviner avant vous les problèmes à venir :

Ainsi vous avez rejeté mon amendement de précision sur le régime juridique de la propriété des brevets publics, ce qui vient d’obliger le Conseil d’état à saisir le tribunal des conflits pour régler ce point !

Pire encore, les SDF européens n’ont toujours pas le droit de vote en France, parce que, par une triste nuit d’hiver, un ministre de l’intérieur de gauche a marché sur les pas verglacés d’un triste sire de droite…

3 merci messieurs les huissiers,

d’être nos jambes et nos mains lorsque rivés sur nos fauteuils nous ne pouvons bouger… et que mon étourderie m’a fait oublier d’abord mon chargeur d’ordi puis mon chargeur de téléphone

merci de votre gentillesse et de votre indulgence pour nos gamineries..

vous êtes là, immobiles, écoutant passer le temps de la politique.. ; et ce temps est parfois bien long.

4 merci à nos transcripteurs des débats,

dont le ballet rythme le temps de la parole…

merci de repérer pour nous ceux qui nous applaudissent et parfois ceux qui nous interrompent.

Vous êtes tellement nos voix et nos cris qu’on vous oublie souvent…

et pourtant sans vous, il n’y aurait pas de débats !

5 merci les agents du Sénat,

les « soutiers » du Sénat je ne sais combien vous êtes, foule innombrable qui permettez à la démocratie de fonctionner dans des conditions incroyables…

merci des visites que vous animez, aux verres d’eau que vous apportez à la tribune,

vous êtes là pour faire que les aléas de la vie ne nous atteignent pas.. ;

grâce à vous nous n’avons rien d’autre à faire qu’à légiférer.. quel luxe !

et votre polyvalence me fascine, peut-être parce que vos incarnez le service au sens noble :

il n’y a pas de petit métier, il n’y a pas de sot métier il n’y a que de sottes gens, au Sénat comme ailleurs.

et merci pour nos moquettes si bien aspirées : le matin après une nuit de folie quand j’allais prendre mon petit déjeuner de marcher sur la moquette rouge aux poils si bien aspirés que mes pas y laissaient leur empreinte… c’ était un de mes petits plaisirs.

Merci surtout de votre urbanité : être au service sans être servile, parce que chez vous c’est une seconde nature.

6 merci aux bibliothécaires,

vous travaillez dans un lieu magnifique et vous faites un travail magnifique …

à jour des meilleurs livres et articles tant papiers que informatiques. La preuve : je figure dans vos références, ainsi que mon frère, mon assistante Perline, et mon cher et tendre…

ce qui prouve bien la qualité de cette bibliothèque

7 Merci à nos barman et barwoman

pour leur mémoire de mes petit déjeuners

et surtout pour avoir la seule bonté, pardon le seul bon thé du sénat !

8 merci à notre personnel du restaurant en blanc et en noir,

pour votre service souriant et efficace

et je n’oublie pas non plus le personnel du self et du restaurant de l’étage…

merci aux cuisiniers inconnus derrière la porte des mystères, votre cuisine comparée à celle de l’Elysée ou de Matignon n’est vraiment pas dégueulasse…

9 merci aux services de la poste et à ceux des transports,

la téléphonie et les vidéoconférences ne sont pas prêts de vous supplanter.

10 merci au service des études et de la législation comparées (si je ne me trompe de titre)

C’est grâce à vous si j’ai eu un si joli bonnet…

et merci de votre proposition de réforme territoriale…

je n’ai pas eu le temps de voir le résultat de l’orchestration des propositions écolo en la matière mais je suis sûre que vous saurez mettre des mots sur les rêves verts d’une sixième république

11 merci au service informatique de leur patience :

pour ceux qui ne le savent pas on a un peu, dans ma tribu, dépassé toutes les bornes informatiques :

- un mac,

- des ordi fonctionnant sous Linux,

- des recherches internet vers des sites osés et donc interdits d’accès par le serveur du Sénat comme « la paroisse catholique de Melun » ou le dernier fabricant français de lingerie fine !

Et le service informatique a su tout gérer

12 merci aux copains du groupe,

sénateurs sénatrices ou collaborateur collaboratrices.

Nous avons tous des personnalités très différentes, très fortes, explosives…

merci d’avoir su me faire une toute petite place à mon arrivée, même si parfois cela a été difficile.

Merci pour votre travail à tous, vous savez porter l’idée de l’écologie politique comme jamais elle n’a été portée :

JPEG - 263.9 ko
Avec un mouchoir, quand l’émotion était trop forte

pour la première fois en France des lois sont réellement d’origine écologique à travers des PPL intelligentes, simples et pourtant si importantes ;

merci aussi à nos collab, je ne comprends pas pourquoi tant de vilains mots sont dits sur vous en hémicycle, pourquoi je n’ai pas réussi à faire progresser votre statut.. ;

Avons nous honte, sénateurs et sénatrices d’avoir besoin de vous ? Vous êtes notre carte mémoire, notre doubleur de focale, sans vous que serions nous ?

C’est peut-être pour cela que vous êtes si mal-traités par nos lois et notre institutions : votre existence nous rappelle que nous élus ne sommes que des humains et que nous ne savons pas tout que nous en pouvons pas tout…

et que sans vous nous ne sommes rien que des élus sans pouvoir.

enfin quand je dis Merci, il y en a un à qui je ne sais pas si je dois dire merci … c’est à Jean-Vincent qui pour la seconde fois m’a refilé la réforme territoriale : après le conseil régional, le Sénat…

alors que je déteste ce sujet…

13 en revanche un grand merci à

Aurélien parce que c’est lui qui est l’auteur de 99 % des amendements sur la réforme territoriale.

merci pour ton sourire, ton humour, ta présence. Bon route auprès de Joël…

Merci à Emmanuelle qui a trouvé tant d’associations seine et marnaises à me faire découvrir

merci pour ses comptes-rendus, roman fleuve de mon action en circo…

on a fait de belles rencontres !

Merci à Perline de m’avoir supportée, merci d’avoir été si rigoureuse dans nos procédures,

merci de sa symbiose avec mon toilemestre et fiston Maieul, pour faire de notre site la merveille qu’il est aujourd’hui

merci de ses talents de sculptrice sénatoriale, de mise en scène de mes idées saugrenues,

quel dommage que ses œuvres n’aient jamais duré que le premier avril ;

merci de nos disputes qui nous ont fait avancer toutes les deux

mais désolée non le téléphone portable et les tablettes ne seront toujours pour moi que des instruments dont on doit se passer le plus possible

merci aussi à Céline même si elle m’a abandonnée en cours de route, on a fait une belle permanence bien écolo en Seine et Marne

et je n’oublie pas Max et Fatoumata, les pièces rapportées qui m’ont tant apporté.. ;

JPEG - 58.2 ko
Emmanuelle et Virginie

enfin si j’ai pu m’épanouir

c’est aussi parce que j’avais de bonnes bases à l’arrière Virginie, ma fidèle secrétaire d’avocate qui a dû expliquer à mes clients pourquoi la meilleure avocate de France les avait abandonnés

et surtout merci à toi, mon cher et tendre, d’être toujours là alors que je t’abandonnais dans la seine et marne profonde après 20 ans où tu n’avais que le couloir à traverser pour me parler.

Merci d’avoir appris à m’attendre, merci pour ta veille juridique merci pour tes amendements merci pour ton amour

m


aintenant passons aux choses sérieuses ! les choses sérieuses : 17 tartes faites maison, bio et locales !

Notes

[1Encore une fois j’innovais et détonnais dans le Sénat !

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa