Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Hélène Lipietz Emmanuelle Orvain Hélène Lipietz Perline Noisette Aurélien Vernet Le mariage entre personnes du même sexe Drapeau de la France Hélène Lipietz Image Map

AccueilMa vie de sénatriceVie briardeLe fort de VaujoursFort de Vaujours : rencontre avec l’ARS

Acte 3

Fort de Vaujours : rencontre avec l’ARS

des fausses rumerus à des faits avérés !

jeudi 6 mars 2014, par Hélène Lipietz, Perline Noisette

La reprise des travaux au Fort de Vaujours, et les risques environnementaux et sanitaires redoutés par les associations et les riverains ont amené à une réunion sénatoriale avec l’Agence régionale de santé (ARS).

Au cours de cette réunion ont été donnés :
- l’étude menée entre mars 2001 et avril 2002, un suivi de l’arrêt de l’activité du CEA au Centre d’études de Vaujours, fait par le groupe santé, sur les anciens travailleurs du CEA, certes exposés aux risques mais n’étant pas dnas la même situation que les personnes fragiles, enfants, personnes âgées, femmes enceintes.

Ce rapport conclut « qu’’il semble raisonnable de rassurer les riverains ».

- La monographie qui a amené aux chiffres et présentations du Contrat local de santé, autrement dit, les chiffres bruts, issus des données de l’INSEE.

- Une note sur la « pertinence d’une étude de mortalité par cancer à l’échelle de 9 communes » émanant de l’Institut de veille sanitaire (IVS).

Au-delà des questions de cancers répertoriés [1] que certains attribuent au fort de Vaujours, raison de cette réunion, il y a la réalité des terrains contaminés, fait avéré, et de la mobilisation de ces volumes à l’occasion de l’exploitation du lieu.

La question est celle de la remise dans l’air, en particulier de l’inhalation et l’ingestion de particules radioactives par la population, tout particulièrement celle sous le panache de vent du lieu d’exploitation.

Cette question n’est pas prête de se clore.

D’autant plus que de nouvelles mesures ont été faites et qu’elles montrent que la contamination est toujours présente.

Ce lieu est radioactif, la contamination toujours présente, les affirmations de décontamination fausses.

Il semble difficile que soit donnée l’autorisation de remuer toute cette terre, et de remettre en circulation l’uranium, et ses descendants, qui y sont présents.

P.-S.

PDF - 2.3 Mo
Lettre du président de la communauté d’agglomération de Marne et Chantereine

Notes

[1Rappelons qu’il n’y a toujours aucun registre de cancers en France, ce qui compromet toute réflexion épidémiologiste sur les origines environnementales de certains cancers, dans certaines régions.

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa