Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Hélène Lipietz Emmanuelle Orvain Hélène Lipietz Perline Noisette Aurélien Vernet Le mariage entre personnes du même sexe Drapeau de la France Hélène Lipietz Image Map

AccueilMa vie de sénatriceMes réflexionsQuelques petites choses sur les réalités familiales

Quelques petites choses sur les réalités familiales

durant le temps pascal

dimanche 31 mars 2013, par Hélène Lipietz

Les nombreux messages qui arrivent sur ma boite mèl ou sur le forum de cet article sont venus se télescoper avec mon bonheur d’être en famille durant cette fin de semaine pascale, attristé toutefois par l’agonie de ma tante Gilberte (98 ans).

Ce dimanche matin, Clémence, 6 ans, propose à Xavier, 3 ans, de jouer à Papa et Maman.

- je serais la maman dit-elle.

- Non moi aussi dit Xavier

- pleure pas, on joue à Papa-Maman et on sera tous les deux des mamans…

JPEG - 98 ko
Xavier et sa poupée pascale

Quel joli pied de nez à tous mes contradicteurs qui me disent que les enfants ne comprendront pas qu’il y ait deux mamans… Clémence a simplement rappelé que s’il faut un papa et une maman, une gamète de chaque sexe, pour fabriquer un enfant, il n’en reste pas moins vrai que pour l’élever, il faut « simplement » de l’amour, d’une mère ou d’un père et s’il y deux fois de l’amour maternel et/ou paternel, ce n’est que bénéfice pour l’enfant.

Dans la nature, il n’est nullement nécessaire que ce soit deux parents de sexe opposé qui élèvent leur enfant, il n’est même pas obligé que les parents « sociaux » soient de la même espèce… voir Romus et Romulus, les poules qui couvent les oeufs de cane (et le gag à l’éclosion des oeufs, quand les canetons d’instinct vont à l’eau au désespoir de la poule).

Ce qui est, peut-être, naturel c’est le dévouement d’un être d’expérience pour amener l’enfant à la vie d’adulte, pas que la biologie s’impose à la société. Et puis, dans la nature, les enfants handicapés ne survivent pas… les mères s’en détournent… un chiot avec un bec de lièvre n’a aucune chance de survie : donc abandonnons les enfants avec une telle malformation… quelle horreur, n’est-ce pas ?

Toute notre morale s’y oppose, enfin s’y opposait puisque maintenant avec les tests génétiques, l’Homme rêve d’un enfant parfait, éliminant le moindre handicap. Dans 20 ans y aura-t-il encore des trisomiques, ces enfants pleins de joie et d’Amour ?

Cet eugénisme est bien plus condamnable et contraire à Dame Nature que l’envie d’enfants dans un couple homo… pourtant qui manifeste contre cet horreur ? Les catho, les pro-vie, mais pas les milliers de manifestants contre le mariage pour les homos.

Cela me confirme que nombre de ces manifestants sont d’abord et avant tout choqués par l’amour homosexuel et que leur manifestation est d’abord et avant tout homophobe… Leur défense de la nature ne les pousse d’ailleurs pas à manifester contre les centrales nucléaires dont pourtant, on ne sait que faire des déchets !

Et puis ce bonheur d’être en famille, grand-parents, parents, oncle et tante, et petit enfants est tellement fort…

JPEG - 102.4 ko
Ballade familiale en forêt

Au nom de quoi, de quel Dieu, les manifestants veulent-ils empêcher des parents de connaître ce bonheur au motif que leurs enfants sont homosexuels ? En voulant interdire aux homos d’être parents, c’est leurs parents qu’ils veulent empêcher d’être grand-parents. Car les homos sont toujours des enfants d’hétérosexuels :-)

Mais ce plaisir d’être « en vacances »,( j’ai plusieurs textes à étudier) est terni par la réalité de la vie : nous sommes mortels, et la science n’y peut rien. Ma tante Gibo est entrée en agonie depuis le Jeudi Saint. Ma mère, sa soeur de 91 ans, est allée à son chevet auprès de ma soeur Catherine qui depuis 7 ans assume le prise en charge de Gibo, lui ayant trouver une maison de retraite à 5 minutes de chez elle. Catherine est médecin, elle a donc pu veiller sur elle, sa petite-fille étant inexistante et ses arrières-petits enfants étant au Etats-unis.

Merci ma soeur chérie, cela n’a pas été facile pour toi et je t’admire pour ce courage.

La vie n’a pas été drôle pour Gibo, puisse sa mort lui soit la plus douce possible et qu’elle retrouve dans la mort, son amour de jeunesse, volé, déformé par la guerre, sa fille et son petit fils, morts avant elle… et pourvu surtout qu’elle s’endorme doucement, le froid commençant ce dimanche après-midi à l’envahir.

JPEG - 28.3 ko
Etretat le premier janvier 2013

P.-S.

Pour faire mentir le prétendu ordre naturel que le mariage homo viendrait contrarier, les cloches ont apporté à Xavier un adorable poupon noir : il n’a eu aucun doute que les cloches avaient pensé à lui…

Forum

6 Messages

  • Quelques petites choses sur les réalités familiales Le 9 avril 2013 à 04:20, par Philippe

    Merci pour ce texte qui dit des choses qu’on lit et entend trop peu dans des grands médias trop accaparés par les numéros excessifs et grotesques des opposants à l’égalité des droits. On l’a compris, les grands principes pour refuser ce projet de loi sont fallacieux et destinés à impressionner. L’amour, c’est beau, on devrait se réjouir que des personnes homosexuelles veulent se marier. Le désir d’avoir, d’élever et d’aimer des enfants, c’est merveilleux aussi. Uniquement l’envie d’aimer, d’organiser son ménage, de partager et de transmettre dans ces revendications des personnes LGBT. Uniquement l’envie d’empêcher une minorité de vivre leur vie de la part de cette mouvance des anti qui veut bec et ongles maintenir une discrimination désormais insoutenable.

    Répondre à ce message

  • Quelques petites choses sur les réalités familiales Le 10 avril 2013 à 07:18, par Morgane GB

    Merci pour ce message et pour votre engagement. L’Egalité est en route et les réfractaires ne pourront la stopper. Tenez bon !

    Répondre à ce message

  • Quelques petites choses sur les réalités familiales Le 15 avril 2013 à 11:38, par Ayasse

    Madame bonjour, Madame, pouvez-vous essayer simplement de connaître ou de savoir ce que souhaitent les « antis mariage pour tous ». Donc peut être, de vous rapprocher des divers écrits - courage ! - et des personnes qui, même dans le cadre scientifique ( connaissez vous par exemple et parmi tant d’autres aussi, la Fondation Jérôme Lejeune qui pourrait aussi vous éclairer et vous faire évoluer sur la trisomie 21 et aussi, sur toutes les avancées qu’elle offre et découvre par conséquent. Je connais maintenant depuis quelque peu et c’est assez déconcertant !! peu savent ! ) sont prêtes certainement à vous écouter sur les questions que vous vous posez, j’espère qu’il y en a :-) et de les partager !!

    C’est trop facile de faire des comparaissons avec des animaux ou de revenir à Romus et Romulus : la nature est belle n’est ce pas ! Nous sommes des êtres humains, femmes et hommes, nous ne sommes pas des êtres pourvus que de sentiments pour générer que du sentimentalisme. Que fait là, dans ce message, les personnes handicapées, sujet très important mais c’est un autre sujet, ne mélangeons pas tout. Est ce que vous pouvez aujourd’hui comprendre réellement ce que donnera cette « évolution moderne » sur la nature humaine. Avez-vous pu réellement méditez la dessus ? Je pense que la balance de mon opinion a quand même été bouleversée depuis que j’ai poussé le bouchon si je peux dire :-). Bref, pouvez vous essayer de faire l’effort de vous rapprocher des personnes différentes à vos opinions pour découvrir et en apprendre plus, aussi bien sur ce qui concerne le handicap que sur les risques de la PMA et GPA. Ces découvertes m’ont aidé aussi et j’ai dû et pu changer d’opinion, d’en avoir peut être eu assez (de courage) pour reconnaître mes erreurs !! Cela a permis d’élargir mon point de vue et d’augmenter ma vision « politique »……sur le long terme notamment !! Bien cordialement Jean- Luc

    Répondre à ce message

    • Quelques petites choses sur les réalités familiales Le 22 avril 2013 à 21:25, par Hélène Lipietz

      Comme je l’ai dit dans mon explication de vote final, j’ai discuté durant 2 mois avec de nombreux participants du mariage traditionnel, et je continue d’ailleurs. Certains m’en ont remercié, étonnés qu’une partisane sache, justement, dialoguer.

      C’est pourquoi je suis particulièrement choquée que vous puissiez penser que je ne connaîtrais pas la fondation Lejeune et surtout ce massacre des trisomiques, in utero, même si j’estime qu’en tant que sénatrice, je ne peux imposer à une famille de mettre au monde un enfant trisomique. Mais en même temps je suis profondément consciente de la perte pour l’Humanité que représente la disparition programmée de ces enfants qui, lorsqu’ils ne présentent pas de pathologies lourdes et mortelles, sont des enfants différents, mais d’une telle richesse d’amour et de bonheur, même si parfois ils ont des moment de découragement, notamment lorsqu’ils s’aperçoivent qu’ils ne sont pas comme les autres… Et dans mon article justement, je dénonce la disparition de ces « ces enfants pleins de joie et d’Amour », pour lesquels je me suis battue, en tant que présidente des parents d’élèves, afin qu’ils puissent avoir une classe intégrée dans l’école de mes enfants. Une de mes filles échangeait d’ailleurs des « baisers d’amour » avec Benjamin qu’elle, la surdouée, invitait à son anniversaire… Je crois donc que c’est vous qui n’avez pas lu mon article et non moi qui n’est pas lu les argumentaires des opposants. Mais vous êtes tellement persuadés que quand on est pour le mariage gay, on est forcément quelqu’un qui ne connaît rien à la vie…que vous avez survolé mon article en ne retenant que quelques mots :-)

      De plus, par mes activités parlementaires, je suis souvent en contact avec les associations proches des handicapés et de leurs familles, allant même d’ailleurs à faire visiter le Sénat à des associations de handicapés, nouveauté dans ce palais. Et j’ai d’autres visites dans mon sac…

      Vous me demandez aussi pourquoi je parle des handicapées dans cet article : parce que simplement il s’appelle : « Quelques petites choses sur les réalités familiales » et que les handicapés font partie de la famille humaine, enfin faisaient partie, tant ils deviennent rares.

      Sur le mariage lui-même, le problème est que la loi ne précède pas la société mais la suit. Aujourd’hui il y a des enfants qui vivent dans des familles homoparentales et donc il faut régler leurs problèmes, sauf à les discriminer au nom de la sexualité de leur parents.

      Quant à savoir ce que donnera cette réforme, je crois qu’elle ne changera rien car je ne pense pas qu’il y aura plus d’homo demain qu’il n’y en avait hier et qu’il y en aura demain.

      Je suis ravie de savoir que le rapprochement avec des personnes qui ne partageaient pas vos opinions ait pu vous faire changer d’avis. J’espère donc que vous vous êtes rapproché de moi sur le mariage homo ;-)

      Pour ma part, je suis proche des handicapés, je suis pour la GPA et la PMA, pour le mariage des homos, mais contre l’ouverture de la recherche sur les cellules souches ce qui prouve la complexité de chaque réflexion politique.

      Enfin, si vous consultiez mon agenda vous auriez pu constater que j’ai rencontré des membres de l’UDAF de Seine et Marne qui m’ont remis leur projet de contrat civil mais aussi deux représentants de « Alliance vita », d’ailleurs un article sur cette rencontre de deux heures et demie a été publié, à partir des notes prises par Emmanuelle.

      Répondre à ce message

  • Quelques petites choses sur les réalités familiales Le 26 novembre 2013 à 10:47, par Le Meur

    Je vous cite : << s’il y deux fois de l’amour maternel et/ou paternel, ce n’est que bénéfice pour l’enfant.>>. Et si il y en a trois ce serait encore mieux ? (pourquoi alors encourager les mères célibataires qui, assez souvent, le choisissent en mentant à un mâle pour avoir leur jouet ?). Pourquoi pas la polygamie alors ? Ne rigolez pas. L’APGL demande de légaliser des couples à trois, voire 4 (je ne sais pas pourquoi ils s’arrêtent à 4 :) sur son site. Comme quoi les gens favorables à une filiation gay (et non seulement à une union gay qui aurait évité de braquer une grosse moitié de la population), demanderont (demandent déjà) la polygamie. Que de cris quand Barbarin l’a évoqué !!! Mais l’anathème est fréquente chez les verts (comme à gauche d’ailleurs). C’est drole pour des laïcards !

    Savez-vous que les verts allemands ont été mal à l’aise de reconnaître récemment qu’ils avaient défendu indistinctement les homos et les pédophiles, ainsi que les zoophiles ? C’est eux qui ont fait supprimer les lois interdisant la zoophilie (merci les verts bobos) en Allemagne. Maintenant les allemands doivent voter de nouvelles lois parce qu’ils découvrent des bordels pour zoophiles (source Le Monde). Décidément votre conception du « Progrès » (vous n’êtes pas « progressiste » ?) est bien nuisible.

    Répondre à ce message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa