Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Qui est Hélène LIPIETZ ? Modification de la statuaire de l’hémicycle sénatorial Hélène Lipietz Image Map

AccueilMa vie de sénatriceProjets de loi (PJL), propositions de loi (PPL)Le mariage entre personnes du même sexeHomélie de Noël

Avec un peu de retard

Homélie de Noël

En cette fin de processus législatif

vendredi 19 avril 2013, par Aurélien Vernet

Nous publions le texte de Pierre avec un peu de retard ! Ce texte que nous avons reçu pour noël nous avait beaucoup touché. Après avoir obtenu son accord, nous le publions ici. Pierre est un catholique, sympathisant de gauche, mais pas un écologiste ! Toutefois, la proximité de vues avec Hélène est flagrante sur ce sujet.

Noël c’est la fête de la famille. Qu’on soit croyant ou pas, pour le coup même combat ! Mais cette fois, la sainte famille en prend un coup ! Et oui cette année, le mariage homo s’invite à la fête … Mon Dieu quelle horreur ! Seigneur délivrez nous de ce mal immonde !

Mais au fait ? Jésus n’est pas le fils biologique de Joseph ? Et si on en croit l’évangile, ce trésor inouï, Jésus aurait donc deux papas ? Joseph le si discret et un autre encore plus discret qu’il appelle « le Père ». Jésus a donc deux papas, et quand on lit st Jean, Jésus ose dire « Moi et le Père nous sommes un » Enorme non ? Bon je passe cette petite blague, quoique cela devrait éveiller des perspectives immenses …

Au passage, laissez moi le plaisir de remarquer avec vous que cette petite famille n’avait pas de place où se loger, nous précise l’évangile … Ils venaient se faire recenser, l’ont ils fait ? L’histoire ne nous le dit pas. Mon Dieu, si en plus d’être une famille pas normale, recomposée, ils étaient eux aussi des sans papier ? Des sdf ? Avouez que ça fait beaucoup ?

Bref le christianisme prend sa source dans une famille recomposée, sans papier, immigrée puisqu’ils émigrent en Egypte fuyant le dictateur nommé Hérode. C’est énorme ! Et à partir de là, qu’ont fait les princes de l’Eglise ?

Ils ont élevé la famille en valeur sacrée ! Comprenez bien la famille père et mère biologiques. Que c’est étroit et mesquin et si loin de l’esprit de Jésus alors que tout l’évangile respire une tout autre famille, celle de l’adoption et celle de la fraternité universelle. Non Jésus n’est pas dans cette fameuse famille normale dont se targuent les princes de sacristie et autres bien pensants. Comment ne pas évoquer cet agacement devant sa famille qui le poursuit : « Mais qui est ma mère ? Qui sont mes frères ? Voilà ma mère et voilà mes frères ! … » dit-il en montrant la foule et les disciples … Il n’est pas du tout dans la famille du sang mais dans la famille des amis. Il n’est du tout dans la famille du sang mais dans la famille des disciples . Il n’est du tout dans la famille du sang mais dans la famille de l’esprit. aaaah on est dans un tout autre ordre non ? On est loin de la sacro-sainte famille catho-protesto orthodoxe faite de sperme et de sang ! Comme si le Christ limitait l’amour dans une famille si sympa soit-elle, comme si le Christ limitait la foi dans le dogme des cathos ou le shabat des juifs ! Laissons cette étroitesse d’esprit aux bourgeois de tous poils !

Dans la nuit de Noël, l’adoption se fait silence avec Joseph. Dans la nuit de la croix, l’adoption explose au delà des familles coincées lorsque Jésus ose dire à sa mère : « Femme, voilà ton fils » et au disciple « Jean, voilà ta mère [1] » Et hop c’est reparti ! Une famille recomposée de plus ! dirons nous pour faire moderne. C’est sublime, il nous aura tout fait voir ce Jésus ! Tout ! L’évangile est truffé de compositions et recompositions, de créations et de re-créations de l’amour, Avec le Christ c’est l’amour adoption, c’est adoption du blessé, de l’handicapé, c’est adoption de l’aveugle, de l’étranger. Avec lui, aimer c’est adopter ! À temps et à contre temps et ce dans un cœur à cœur, et on voudrait nous faire le coup de la famille « normale » ? Jésus n’a eu qu’une famille, celle de ses disciples amis et celle de l’humanité en devenir. Je ne vous appelle plus serviteurs, mais amis …

J’ai entendu Civitas et des prêtres ensoutanés hurler dans leur marche : « Nous voulons des enfants, pas des homos ! » Quel mépris et quelle haine de nos frères et soeurs homos ! Et ils se disent cathos ! J’ai vu sur leurs pancartes et banderoles tout mais tout ! sauf l’Evangile ! Etonnant non ? A la cruelle condamnation des cathos pas très jojos, la marche pro-homo a répliqué : « Faites nous des homos, on vous feras des hétéros ! ». Que c’est beau l’humour, ça sent bon l’évangile ça. Jésus était de toute évidence dans cette marche car il ne juge pas lui ! Il ne condamne pas lui ! Bien au contraire, il ouvre grand les portes de l’amour à tous et à toutes. Dans ces familles hétéros que d’enfants ont été brisés dans leur chair et aussi dans leur aspiration par des parents dits normaux ! Je vous invite à voir ou revoir le film « Le cercle des poètes disparus ». L’Eglise a déclaré la famille c’est sacrée ? Et bien nous disciples de Jésus, nous déclarons sacrée l’humanité en devenir d’amitié !

Jésus s’émerveille devant la foi d’une femme qui n’est même pas juive, et les bons apôtres déjà cathos qui veulent l’écarter. Le centurion romain, un étranger, un occupant, même pas un ami, Jésus ose : « je n’ai jamais vu autant de foi dans la maison d’Israël ». Traduction : je n’ai jamais vu autant de foi dans l’Eglise. Là encore adoption, transgression ! Là encore il adopte et il transgresse les frontières de nos mentalités et de nos idéologies y compris religieuses. La samaritaine qui a cinq maris, la femme adultère, l’aveugle né à cause de ses péchés ou des péchés de ses parents, tous jugés et condamnés sans appel par les prêtres et les bien pensants de leur temps. Et Jésus ? Tout le contraire ! Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés. Et que font papes et soupapes, évêques et prêtres de tout poil d’aujourd’hui ? Ils entrent en guerre contre les homos ! Non ils ne doivent pas se marier ! Non c’est pas normal ! Non leurs enfants ne seront pas équilibrés ! Alors que depuis des décennies déjà dans l’ombre des milliers de couples homos, deux femmes, deux hommes, élèvent, éduquent et chérissent leurs enfants qu’ils ont eu d’un premier mariage dit normal et si normalement disparu ou par adoption si anormalement sublimée. Jésus le fils d’immigré, Jésus l’adopté, Jésus le non formaté par excellence nous ouvre la voie d’excellence d’un monde autre, ce qui me fait dire que l’évangile est à peine balbutié et au risque d’en choquer plus d’un, le mariage des homos condamnés au rejet et à l’exclusion pendant des siècles, sera une étape de plus vers la fraternité évangélique ! Le Royaume de Dieu n’est pas loin …

Tout est adoption ! Joseph adopte Jésus, Jésus adopte ses disciples, ses disciples adoptent Jésus, Marie adopte Jean et Jean adopte Marie etc etc ça n’en finit plus …L’évangile c’est au delà de la famille biologique, c’est adoption à outrance ! C’est adoption de l’inconnu « J’étais un étranger et tu ne m’as pas accueilli … » Le couple homo plein d’amour qui adoptera un enfant fera-il moins bien que ces parents normaux qui se déchirent tous les jours ? Et Dieu sait si des familles dites normales, comme ils disent, se déchirent ou pis encore s’ignorent. Et Dieu sait si dans les repas de Noël on y crève souvent d’ennui et d’indigestion. Mais Jésus c’est tout sauf la normalité, c’est tout sauf l’ennui et la nuit de la vie, c’est le feu ! Ou alors je n’ai rien compris à l’évangile ! A la consommation, Jésus répond par la communion ! A la normalité, Jésus répond par l’amitié. Ils auront préféré la normalité et l’indigestion à coups de dindes aux marrons !

Finissons en avec la soupe tratra et le nutella chacha ! Traduction : tratra = tradi, chacha = charismatique.

Et qu’explose enfin le feu de l’Evangile ! Ils veulent enfermer l’amour dans la famille ! Quelle horreur ! A la sagesse des hommes, Dieu a répondu par la folie ! A la famille, Dieu a répondu par l’humanité ! A la sagesse normale, normative et possessive des hommes, Dieu a répondu par la vie en abondance qui ne connaît aucune race, aucune frontière, aucun parti, aucun club, aucune église, aucune loge, aucun sexe ! Oui à la civilisation de l’amour ! Ouvrons grand portes et fenêtres, ça sent le renfermé dans l’Eglise ! Du vent ! De l’air ! Laissons entrer l’esprit de liberté, ce même esprit qui habite et anime Jésus l’empêcheur de tourner en rond, qui transgresse famille et shabat, hallal et casher, dogmes et lois.

La foi christique n’est pas une croyance, ça on s’en fout ! La foi christique c’est la rencontre ! C’est la Présence, la Présence de Dieu en tout homme, toute femme quelles que soient ses origines, sa culture, son orientation sexuelle. La foi christique, c’est deviens ce que tu es ! Deviens homo ou hétéro, deviens toi, réalise toi, bref passe de Jésus à Christ !

On l’a bien vu, le Christ crée et recrée l’amour là où l’on voudrait qu’il ne fût pas bref il refait l’amour, si vous me permettez l’expression.

Mais allez faire comprendre ça à un catho tradi, à un chacha nia nia, à un protesto coincé ou un orthodoxe barbu ? Pas possible ! Ils ont LA vérité ! Ils ont LE dogme ! Ils ont LA Norme ! Ce sont les mêmes du temple de Jérusalem qui n’ont pas supporté Jésus et qui l’ont fait exécuter, et ceux sont les mêmes qui ne supportent pas les homos de ce jour . « Non les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux » chante Brassens dans sa magnifique et si évangélique chanson « La mauvaise réputation ». Brel et Brassens sont pétris d’évangile, et oui les églises n’en ont plus le monopole.

En ces temps où l’on voit un couple sur trois se séparer et refaire sa vie avec une autre personne, ce sont les mêmes princes de l’Eglise qui refusent la communion aux divorcés qui ont commis le crime de refaire leur vie, de recréer de l’amour avec d’autres. Les mêmes religieux qui refusent la table du Christ aux blessés de la vie. Le cardinal Martini osa dénoncer cette injustice au synode de la famille devant ses frères évêques médusés et un Jean-Paul II bloqué. Il y eut un grand silence. Ce jour-là, l’Esprit Saint, l’Esprit d’amour avait soufflé … Bref ce sont des totalitaires, des cathos soviétiques. « Courage, fuyons ! » s’écrie Henri Laborit, célèbre biologiste, dans son merveilleux livre « L’éloge de la fuite »

Bref, ils ont voulu couler l’amour dans le béton de la famille normale mais manque de pot, la famille explose de tous côtés et quand elle n’explose pas, c’est pire, on y meurt d’ennui. Et Paul qui passe pour mysogine, pour une fois je le trouve enfin évangélique, c’est si rare chez lui quand il ose dire aux galates : « il n’y a ni Juif ni Grec, ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme, car tous vous ne faites qu’un dans le Christ Jésus » (Gal 3:28). Ni homme ni femme ? Non ??? ce n’est donc point une affaire de sexe ? Ben alors Osons ! … qu’est ce qu’on attend ?

Je viens de voir, sur LCP, l’assemblée nationale qui avant de voter la loi, organise des auditions. Elle l’a fait pour les chefs des religions, c’était insipide et insupportable comme d’habitude. Et puis j’ai vu et écouté des garçons et filles de 18 à 30 ans venus témoigner de leur vie de famille recomposée avec deux papas ou deux mamans. Quelle émotion quand on écoutait ces jeunes gens dire, les yeux embués de larmes, l’éducation et les valeurs qu’ils ont reçus et tout l’amour de leurs parents homos. Et ces mêmes jeunes, tout à tour, ont interpellé les députés en leur disant : « Vous me trouvez pas normal ? J’aime mes deux papas (ou mes deux mamans) et ils m’aiment ! » et d’ajouter « mes parents ont tout fait pour moi, ils se sont battus pour moi, malgré les moqueries et les rejets, je vous demande de leur accorder la loi de mariage qui fera qu’ils ne seront plus des citoyens de seconde zone, afin qu’ils puissent avoir les droits et les devoirs de tous couples et de tous parents, merci. »

Mes amis, Joyeux Noël !

Je vous souhaite un Noël pas normal, aimez vous les uns les autres, adoptez vous les uns les autres. Par l’adoption, évangélisez ce monde si normal et si triste, aimez vous comme Dieu dans la démesure. Soyez des amis libérés de la norme et de l’ennui qui tuent à petit feu les âmes assoiffées.

Laissez vous brûler le coeur comme les disciples d’Emmaüs, laissez ce feu d’amour traverser les murs de nos certitudes et les prisons de nos jugements si étroits et si peu aimants. Puissions nous chanter l’hymne du bréviaire conciliaire : « Dieu au-delà de tout crée, nous ne pouvions que t’appeler l’Inconnaissable ! Béni sois-tu pour l’autre voix qui sait ton Nom, qui vient de toi Et donne à notre humanité de rendre Grâce ! »

ah au fait ? N’oubliez pas d’ajouter dans la crèche un couple de santons homos avec leur enfant adopté.

Pierre

Notes

[1Note : l’Évangile de Jean ne précise jamais qui est ce disciple…

Forum

2 Messages

  • Homélie de Noël Le 15 juin 2013 à 17:14, par Dan

    Hem, cet article est truffé d’ignorance quant à l’interprétation de l’Evangile. Visiblement le monsieur ne connait rien aux termes employés par Jésus, à l’histoire des hébreux et chrétiens, aux grands mythes et pratiques religieuses de ce temps-là, à leur sens différent dans le monde hébreux que dans la France moderne. dire que la famille de Jésus est recomposée parce que Jésus est le fils de Dieu et adopté par Joseph, c’est , disons pour être gentil…. horriblement ridicule….. La culture c’est comme la confiture dit-on….. Là l’auteur en étale une bonne couche ! C’est du n’importe quoi…. Je ne suis ni Civitas ni homophobe mais j’ai juste quelque culture historique. La religion du Christ n’est pas vraiment ce galimatias décrit….. Et ce monsieur qui se dit « croyant » devrai relire les paroles du Christ qui dit d’aimer ses ennemis, et les 10 commandements qui demandent ne de pas médire. Au lieu de semer la haine , réfléchir en se fondant sur la connaissance des sciences humaines serait plus intelligent.

    Répondre à ce message

    • Homélie de Noël Le 19 juin 2013 à 10:49, par Hélène Lipietz

      bonjour,

      C’est toujours étonnant de voir comment un même texte peut être reçu. Le texte mis en ligne me paraissait et me paraît toujours excellent, rappelant la complexité de la famille "biblique" que les historiens de Livre commencent à pointer. Il me paraissait et me paraît toujours surtout être un témoignage d’une réception moderne et non contraire au texte si ce n’est pas à la tradition.

      il est décapant et manifestement il vous a décapé.

      Mais vous ne pouvez accuser ce texte de ne pas être chrétien… Sa conclusion qui rappelle la révolution chrétienne et de Vatican II en est la preuve…

      « Laissez vous brûler le coeur comme les disciples d’Emmaüs, laissez ce feu d’amour traverser les murs de nos certitudes et les prisons de nos jugements si étroits et si peu aimants. Puissions nous chanter l’hymne du bréviaire conciliaire : « Dieu au-delà de tout créé, nous ne pouvions que t’appeler l’Inconnaissable ! Béni sois-tu pour l’autre voix qui sait ton Nom, qui vient de toi Et donne à notre humanité de rendre Grâce ! »

      Si l’Amour n’est pas le message du Christ, alors je ne suis pas, plus chrétienne.

      Merci pour votre lecture

      Répondre à ce message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | mentions legales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa