Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Qui est Hélène LIPIETZ ? Modification de la statuaire de l’hémicycle sénatorial Hélène Lipietz Image Map

AccueilArchivesProcès contre l’Etat et la SNCFIls partirent habillés comme des petits princes…

Ils partirent habillés comme des petits princes…

Si vous ne devez lire qu’un seul article !

vendredi 8 septembre 2006, par Hélène Lipietz

Si vous êtes contre ce procés, si vous considérez, comme Maître ZAOUI « qu’il ne fait pas sens », si vous estimez que 56 ans après c’est trop tard, si vous considérez que, « comme tous les Juifs », mon père a voulu se faire du fric, alors regardez son témoignage

Et puis après, regardez vos enfants, vos petits-enfants, vos neveux et nièces, cousins cousines…

Imaginez-les habillés comme des princes, Papa disait aussi comme des petits princes…

Imaginez-les devant le mètre cinquante de la marche des wagons à bestiaux à franchir…

Imaginez-les lorsque la porte s’est refermée sur eux et que le noir a envahi le wagon…

Imaginez-les avoir envie de faire leur « petite et grosse commission »…

Imaginez-les avoir envie de dormir, les uns contre les autres, les uns sur les autres…

Imaginez-les avoir faim, avoir soif, pendant plus de 30 heures,

Imaginez-les lorsque les portes s’ouvrent sur la plaine polonaise et qu’au lieu de vous-même, de votre fils ou fille, de votre frère ou de votre soeur, de votre cousin ou cousine qu’ils n’ont peut-être pas vus depuis 2 ou 3 ans, ce sont des cadavres ambulants, « des musulmans », qui les accueillent, des soldats qui crient dans une langue inconnue, avec des chiens qui veulent les mordre…

Imaginez-les se déshabiller…

Imaginez-les se tasser dans cette salle de bain nue…

Imaginez-les enfin s’endormir à jamais et devenir les cauchemars de l’homme bon que fut mon Père

Moi, je n’ai pu le regarder…

Merci Matthias pour ton courage à filmer, toi l’Allemand, ce reproche vivant à l’Allemagne et à la France… Papa était tellement heureux que tu sois devenu son gendre …

Portfolio

Forum

7 Messages

  • Ils partirent habillés comme des petits princes… Le 25 septembre 2006 à 16:39, par Emmanuelle Mignaton

    Je comprends ce qu’ont vécu les déportés. Je en comprends pas que les enfants de déportés, par contre, se permettent de demander réparation (donc de l’argent) au nom de leurs parents. On en choisit pas sa famille, on n’est pas responsable ni victime d’être né sans parent, c’est comme ça. Je suis profondément choquée que cette histoire prenne une telle ampleur. Comem je le prévoyais, beaucoup de personnes demandent à l’Etat d’être indemnisé parce que leurs parents ont connu des malheurs à la guerre…Où va-t-on, 50 ans après ? Je ne dis pas qu’il faut oublier, je ne dis pas qu’il ne faut pas ne pas essayer de comprendre ceux qui ont vécu cet enfer. Mais ceux qui ne l’ont pas directement vécus ne se sentent-ils pas des imposteurs face à l’Etat français ?

    Répondre à ce message

  • Ils partirent habillés comme des petits princes… Le 26 septembre 2006 à 12:13, par Hélène Lipietz

    Voila encore quelqu’un qui n’a pas lu les informations de première main et qui croit que c’est nous, les enfants, qui faisons le proçès…

    Il est vrai que la journaliste du FIGARO, dés le 6 mai, nous avait dit « écrire que c’est votre père qui a fait le procès, c’est pas vendeur ! »

    Pauvre Papa et pauvre Guy.

    Si aucun des 3 enfants LIPIETZ n’aurait eu l’idée de faire le procés une fois Papa mort, il peut en être autrement pour d’autres victimes indirectes (qui sont,en droit, indemnisées, par exemple en cas de décés accidentel ou de meutre !)

    Le complexe du survivant peut nécessiter des soins très lourds pour certains et je connais au moins une famille où le fils de 30 ans est invalide, en dépression depuis 7 ans, parce que ses grand-parents sont morts en déportation…

    Parmi nos détracteurs, moins nombreux que ceux qui nous approuvent (les 1000 demandes en sont la preuve), certains souffrent d’un bon syndrome, non assumé, du survivant : Anne W, l’histrorienne que je croyais polonaise antisémite et qui est en réalité petite fille de déporté, et puis Arno K, qui toute sa vie a vécu avec des ombres !

    Chacun doit vivre avec ses douleurs comme il peut. Si Papa, si ceux qui font des procès y trouvent un soulagement tant mieux. Qui sommes nous pour le leur reprocher ?

    Répondre à ce message

    • Ils partirent habillés comme des petits princes… Le 27 septembre 2006 à 10:06, par Emmanuelle Mignaton

      Je ne lis pas le Figaro, et parfois Le Monde. Je ne suis influencée par aucune personne connue, ce n’est pas mon genre. Ce n’est pas parce qu’une loi existe qu’elle est bonne. Cet argument est stupide. Je suis d’accord sur ça : chacun doit vivre ses douleurs comme il peut. Alors justement, ne me parlez pas d’un tel en dépression parce que ses parents ont été déportés. Quant au handicap, c’est un problème à part, qui devrait être pris en charge QUELQUE SOIT la famille. POur ma part, j’ai vécu (ainsi que mes frères, mais je suis l’année) avec une mère qui nous a battus, j’ai vécu une enfance infernale et je n’ai jamais porté plainte contre ma mère. Je ne comprends pas ce recours à la loi de plus en plus fréquent par des personnes qui veulent être reconnues victimes et SURTOUT demander une réparation financière. Ma mère aurait été en prison si j’avais parlé, et je n’ai rien dit. Vous me direz, ce n’est pas pour ça qu’on doit se taire. Si, il y a un moment où on doit se taire, surtout quand on n’ets pas soi-même victime. Devrais-je porter plainte contre l’Etat allemand, parce que ma grand-mère a été violée et battue par un allemand en 40, et que ma mère, née en 41, est peut-être née de ce viol ? (car mon grand-père était mobilisé). Et que ma mère a peut-être eu ce comportement criminel avec ses enfants parce qu’elle-même n’avait pas été aimée par sa mère (mais non battue) ? Tout ça fait partie de la guerre…je ne comprends pas que ce ne soit pas une évidence pour tout le monde. Vous dites que votre père a initié ce procés, et que vous n’avez fait que le mener à bout. Je veux bien vous croire, mais vous avez ouvert une porte dangereuse…Je ne souhaite pas que mes impôts paient des indemnités à des petits-enfants de déportés. Arrêtons de nous plaindre et vivons ! La vie n’est pas parfaite, certains souffrent plus que d’autres, c’est ainsi. La souffrance, comme la vie d’une personne, n’a pas de prix.

      Répondre à ce message

    • Ils partirent habillés comme des petits princes… Le 27 septembre 2006 à 10:32, par Hélène Lipietz

      Jusqu’où doit se faire l’indemnisation : dans notre cas, c’est notre père et notre oncle, vicitme directes qui sont indemnisées après avoir été privés de ce droit pendant 56 ans… énorme non ?

      Le syndrome du survivant peut bousiller la vie d’un être humain, il coûte très cher à la sécu en prise en charge… donc pourquoi pas une indenmité pour les petits enfants s’ils souffrent encore de ce qu’ont vécu leur grand-parents (comme le fond de garantie des victimes d’infraction prend en charge, avec l’argent de nos primes d’assurance, les petits-enfants des victimes d’un tueur…)

      Le pb avec l’indemnisation que l’Etat et la SNCF ont dû verser c’est qu’elle a été décalée dans le temps parce que la Justice n’a pas été rendue… Les réactions auraient été autres si les victimes avaient été indemnisées dans l’immédiat après guerre, retardant sans doute ainsi le redémarrage économique de la France…

      Pendant 56 ans, la Justice a été piétinée pour les victimes de l’Etat français et de la SNCF, Juifs, politiques, tziganes…

      Aujourd’hui Justice est rendue…

      Ce qui me choque et vous en êtes la preuve vivante, c’est que les historiens nous disent « 60 ans c’est de l’Histoire », mais votre douleur si prégnante n’est pas de l’histoire, pas plus que celle de Papa…

      J’ai plaidé un dossier où le père du violeur est parti en disant « de toute façon je n’ai su élever mon enfant car je suis le fils d’un boche… »

      Et bien toutes les victimes de guerre devraient être prise en charge…

      Si en temps de paix, la guerre continuait à coûter,à peser dans nos économies pour les réparations aux victimes, peut-être que les hommes (les femmes semblent moins belliqueuses ?) réfléchiraient plus à déclarer la guerre : Israeliens, américains, et autres fous des armes sauraient que même s’ils gagnent la guerre, le coût en temps de Paix serait très fort à payer.

      j’espère de tout mon coeur qu’un jour vous serez en paix avec vos origines

      bon courage

      Répondre à ce message

      • Ils partirent habillés comme des petits princes… Le 15 août 2011 à 04:05, par Dexter

        Incroyablement bon article, je vous remercie pour ce partage.

        Bonus gratuit casino en ligne

        Look at which the goldmine applying the excellent plays towards casino en ligne and additionally outsourcing with the delivers dealing with along with the Caster as well as True stud online poker probably our new awesome tutorials texas holdem.

        Répondre à ce message

  • Ils partirent habillés comme des petits princes… Le 27 janvier 2015 à 23:44, par aaon raphael

    Chère Madame, Je ne partage pas tous vos combats et de vos idées, mais pour celui ci c’est avec une grand émotion que je vous lis et que je vous soutiens. Quelque soit la réparation obtenue, comme récemment aux Etats Unis, elle restera toujours symbolique au regard des atroces souffrances endurées, tant physiques que psychologiques.

    Répondre à ce message

    • Ils partirent habillés comme des petits princes… Le 28 janvier 2015 à 18:43, par Hélène Lipietz

      merci, c’est vrai que c’est un des textes que je préfère… parce qu’il est mon héritage paternel.

      Car ce n’est pas mon combat, c’était le sien, je n’ai fait qu’être sa porte-parole et encore… comment puis-je revendiquer un tel titre tant la souffrance de Papa, pourtant simple interné, était grande ?

      Mais au fait, pourquoi faudrait-il partager toutes les idées pour être humain ? Seuls ceux qui s’excluent des humains par un raisonnement dévoyé d’une idée ne peuvent être émus par le regard des enfants qui ne comprennent rien au monde qui les entourent, hier, aujourd’hui et demain, ici et ailleurs.

      Merci de votre lecture.

      Répondre à ce message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | mentions legales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa