Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Hélène Lipietz Emmanuelle Orvain Hélène Lipietz Perline Noisette Aurélien Vernet Le mariage entre personnes du même sexe Drapeau de la France Hélène Lipietz Image Map

AccueilMa vie de sénatriceDébats et questions au gouvernement (QAG)Questions au gouvernement (QAG)Questions écrites sans réponseUtilisation par des ambulances privées de la signalétique « secours d’urgence (...)

Question écrite

Utilisation par des ambulances privées de la signalétique « secours d’urgence »

vendredi 2 mai 2014, par Hélène Lipietz, Emmanuelle Orvain

Mme Hélène Lipietz attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur l’utilisation abusive par des ambulances privées de la signalétique « secours d’urgence » sur leurs véhicules, alors même que leur mission concerne uniquement le transport sanitaire inter-hospitalier.

Voir en ligne : La question écrite, sur le site du Sénat

Elle lui demande ce qu’il compte faire pour que les sociétés d’ambulances, notamment européennes, qui intègrent le marché français ne contribuent pas à la confusion des rôles entre celui des sapeurs-pompiers, qui couvre des champs pluridisciplinaires dont le secours d’urgence, et le leur, qui est et doit rester cantonné au service entre domicile et hôpitaux ou inter-hôpitaux, mais en aucun cas au service d’urgence sur les lieux de premiers secours.

L’apposition sur les véhicules privés de la mention « secours d’urgence » entretient l’idée que de telles ambulances offriraient une qualité de service supérieure à celle des ambulances qui respectent la loi française en ne mentionnant pas une telle appellation abusive.

Forum

19 Messages

  • Utilisation par des ambulances privées de la signalétique « secours d’urgence » Le 2 mai 2014 à 20:38, par Association Nationale des Services Ambulanciers

    Madame Lipietz,

    Nous, membres de l’Association Nationale des Services Ambulanciers (association nationale qui a pour but de représenter, défendre et promouvoir la profession ambulancière) venons à vous ce jour afin de vous exprimer notre consternation suite à la parution de votre question écrite n° 11437 publiée dans le JO Sénat du 01/05/2014 - page 1008 à propos de la signalétique « secours d’urgence » sur nos ambulances de secours et de soins d’urgences (ASSU).

    Les ambulanciers sont des professionnels de santé. Leur formation compte 630h dont 175 heures de stages, notamment dans des services d’urgences et SAMU-SMUR. Nier les compétences des ambulanciers privés, c’est nier la qualité de leur formation, dont le programme est validé par l’état, et c’est nier les compétences des médecins urgentistes qui forment les ambulanciers. Pour votre information, la formation des sapeurs-pompiers sur le secours à personne n’est que de 140 heures…

    Sachez également Madame Lipietz, que, hormis le transport sanitaire inter-hospitalier et consultations domicile-hôpital, Les ambulanciers, professionnels de santé, ont vocation à être missionnés par la régulation du SAMU-Centre 15 pour participer à la prise en charge des urgences vitales » (Référentiel commun du 09 avril 2009 et arrêté du 05 mai 2009), notamment lors des périodes de gardes préfectorales qui sont les nuits, week-ends et jours fériés (Décret n°2003-674 du 23 juillet 2003).

    L’apposition de la mention « Secours d’urgence » sur les ambulances, n’est donc pas « abusive » comme vous le dites, mais bel et bien pour faire comprendre aux usagers de la route, du caractère potentiellement urgent du transport, vers un service d’urgence.

    Mais de surcroît, avec votre question, vous allez à l’encontre des négociations actuel entre les CPAM, les sociétés d’ambulances le SAMU et les ARS de France, contre la carence d’ambulances privé au service de l’urgence.

    Nous vous invitons donc à lire la définition d’une ASSU et de revoir le code de la santé publique. Nous nous tenons également à votre disposition si vous souhaitez en savoir davantage sur la profession ambulancière.

    Veuillez agréer, Madame Lipietez, nos salutations distinguées.

    Répondre à ce message

  • extraits tirés du site internet http://www.ambulancier.fr/ambulancier-et-secours-a-personne-cest-qui-cest-quoi-quand-et-avec-quoi/

    Madame la Sénatrice,

    C’est avec un grand regret que je vous informe que vous ne vous êtes pas suffisamment renseignée sur le métier d’ambulancier avant de poser votre question 11437 écrite au JO du sénat le 01/05/2014…

    Ambulancière depuis 2ans, je suis, non seulement, outrée par vos propos mais également effarée par le fait que vous puissiez vous attaquer à une profession sans vous informer un minimum au préalable !!!

    Sachez, Madame la Sénatrice, que nous intervenons à la demande du Centre 15 (SAMU) pour du secours à victime à domicile et dans tous les lieux privés pour des urgences médicales.

    "Dès lors, les ambulanciers vont intervenir sur les domiciles, les lieux privés, et en toutes circonstances où aucun élément extérieur ne représente un danger ou est à l’origine d’un danger pour la victime.Ils n’interviennent donc que sur des urgences purement médicales. Leurs missions sont régit par Arrêté Ministériel du 5 Mai 2009 (NOR : SASH0910602A). Mettant en application le référentiel SAMU/TS du 9 avril 2009 érigée par le Ministère de la Santé. Quelques exemples logiques : malaise, Accident Vasculaire Cérébral (AVC), Infarctus Du Myocarde (IDM), fracture, hypoglycémie etc… Ils disposent pour cela de véhicules appelés ASSU (Ambulance de Secours et de Soins d’Urgence), équipés pour leur permettre de mener à bien leurs missions de secours à victime.

    Contrairement aux idées reçues, une ASSU est prioritaire lorsqu’elle intervient à la demande du SAMU (Article R311-1 du code de la route modifié par décret 2007/786 du 10 Mai 2007 confirmé au Sénat à 3 reprises et définitivement entériné par le Ministre de l’Intérieur, Journal du Sénat le 17 Mai 2012 page 1259.)

    Contrairement aux idées reçues, les ambulanciers privés ont la formation largement nécessaire et tout le matériel nécessaire à la prise en charge des urgences vitales dans l’intérêt du patient et doivent être missionnés par les Centre 15, y compris en cas d’urgence vitale

    En effet, comme il est stipulé dans le référentiel du 9 avril 2009 au I-2, « les ambulanciers, professionnels de santé, ont vocation à être missionné par les SAMU pour participer à la prise en charge des urgences dans l’intérêt du patient, y compris des urgences vitales ». Ces prérogatives sont définitives depuis la mise en application du référentiel par arrêté ministériel du 5 Mai 2009 (NOR : SASH0910602A).

    Ils sont 2 à bord généralement un auxiliaire ambulancier titulaire de l’AFGSU niveau 2 et d’un chef de bord diplômé d’état ou encore un équipage constitué de deux ambulanciers diplômés. Aucune limitation n’est imposée tant qu’il y a au moins 2 personnes dont au moins un DEA (Diplôme d’Etat d’Ambulancier). Le DEA (diplômé) dispose d’une formation poussée lui permettant d’assurer tous gestes et soins d’urgences face à tout type d’urgence médicale. Ils dépendent du Ministère de la Santé (pour le diplôme et la formation) et du Ministère des Transports (pour le cadre de travail). Ils sont déclenchés par les Centre 15 (Numéro d’appel 15), appelé CRRA (Centre de Réception et de Régulation des Appels) du Service d’Aide Médicale Urgente. Ils sont généralement postés dans les entreprises auxquelles ils sont rattachés."

    "Les sapeurs-pompiers vont intervenir en prompt secours sur la Voie Publique (VP), les lieux publics, et en toutes circonstances où un élément extérieur peut représenter, ou est à l’origine du danger qu’encourt la victime. Quelques exemples logiques : accident de la route, incendie, fuite de gaz, explosion, chute en montagne, etc. etc. Ils disposent pour cela de véhicules appelés VSAV (Véhicules de Secours à Victime), équipés pour leur permettre de mener à bien leurs missions de sauvetage et de premiers secours. Ils sont titulaire des certificats de formation aux premiers secours (PSC1, PSE1, PSE2. SAP 1 et SAP 2 pour les chefs d’agrès).Ils sont généralement 3 ou 4 par VSAV dont au moins un est appelé Chef d’agrès (chef de bord) et dispose d’une formation au secourisme plus poussée afin de prendre en charge de manière optimale la victime.Ils dépendent du Ministère de l’Intérieur et sont déclenchés par les CODIS (Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours) de chaque département (Numéro 18). Ils sont postés dans des Centres de différentes tailles (CPI, CS, CSP etc.)Les Associations de Sécurité Civile disposent des mêmes prérogatives et formations mais sont souvent disposées en Dispositif d’encadrement lors des manifestations (DPS).

    Les sapeurs-pompiers interviennent aussi en cas d’indisponibilité des ambulances privées, on parle alors de « carence » ambulancière. Car en effet les entreprises de transport sanitaire ont également des transports dit « programmés » de patients et ne peuvent pas forcément répondre tout le temps aux urgences. Chaque entreprise adapte sa politique vis-à-vis du SAMU de son département et de son organisation interne."

    Je ne saurais trop vous conseiller que de visiter le site internet, dont le lien figure ci-dessus, duquel sont tirés ces extraits pour plus de précisions.

    Pompiers et Ambulanciers sont complémentaires : les ambulances sur lieux privés et les pompiers sur lieux publics… Il n’y a pas Zorro en camion rouge et le taxi en camion blanc !! Votre interprétation date des années 50 mais les professions ont largement évoluées !!!

    Espérant avoir participé à votre culture personnelle, je pense tout de même que des excuses publiques concernant cette confusion de votre part quant à notre profession seraient souhaitables ainsi que la demande d’annulation pure et simple de cette question au JO .

    Si te tels propos sont diffusés au JO comment voulez-vous que la population prenne conscience de la réalité des choses…

    Vous remerciant par avance, je vous prie. Madame la Sénatrice, de recevoir l’expression de mes très sincères salutations.

    Une Ambulancière en Colère (parmis tant d’autres…)

    Répondre à ce message

  • pas d’urgence ?????? un oap un avc, un arret cardiaque, ce ne sont pas des urgences

    pourtant j’en ai gérer dans mon ambulance de soin et de secours d’urgence des dizaines !

    alors arrêtez de véhiculer une mauvaise image de notre métier

    venez un jour avec nous dans nos ambulances !

    Répondre à ce message

  • madame

    je vous en conjure cessez de dire tout et n importe quoi sur l ambulance privee et ce qu elle doit ou ne doit pas faire …pour votre gouverne sachez qu aujourdhui les ambulanciers ont une formation au secours et a l aide medicale superieure a celle que recoivent les sapeurs pompier , qui initialement sont formes au feu et secondairement a assister ceux de leur congeneres qui seraient amenes a se blesser en combattant le dit feu .les ambulanciers sont deux dans un vehicule et gerent parfaitement aujourdhui des interventions telles que …accouchement arret ou deficit cardio pulmonaires en attendant les equipes smur et bien souvent manipulent des patients plus que delicats sans pour autant faire venir grandes echelles ou autres gadget ….avant de parler de nous madame informez vous venez nous voir et vous changerez surement d avis respectueusement frederic vazquez ambulancier sur la haute garonne

    Répondre à ce message

  • Pas d’urgence dites vous ? L’organisation du systéme d’urgence pré hospitaliére, est assuré conjointement par les pompiers et les ambulanciers. Nous faisons du transport de patient mais aussi des urgences qui peuvent arriver sur un simple transport. Mains nous faisons de la prise en charge Pré-hospitaliére, j’aimerais savoir qui vous aide à preparer vos interventions au Senat. Nous avons déja du mal à faire valoir notre travail, nos compétences, notre formation, … Vous parler des pompiers mais savez vous que dans une ambulance envoyée pour une urgence il doit y avoir au moins 1 Ambulancier Diplomé d’Etat, formé pendant 6 mois au seins d’un institut de formation par des medecins et infirmier (e)s exerçant dans un service d’urgence nottament. Nos ambulances d’urgence comme celles qui nous servent à transporter les patient sont aussi bien equipés que celle des pompiers !

    Répondre à ce message

  • Je suis ambulancier D.E. depuis 6ans et chaque jours, dans mon Ambulance de Secours et de Soins d’Urgence, je fais des urgences médicale, en garde préfectorale principalement : AVC, infarctus, suicide, OAP, blessures à l’arme blanche, hospitalisation d’office psychiatrique avec forces de l’ordre etc, etc… Parfois, hélas, qui se termine fatalement. Il n’y a pas toujours de SMUR disponible, je dois donc me débrouiller seul avec mon auxiliaire. Mais notre formation de professionnel de santé nous a préparé à ça. Et c’est notre passion. Madame Lipietz, je ne vous souhaite absolument pas de mal à vous ni à votre entourage mais vous verrez que, si par malheur, vous êtes touché par une urgence, vous serez heureuse de nous voir arriver, que ce ne sera jamais assez vite et que vous souhaiterez nous voir arriver à l’hôpital le plus vite possible. Depuis des siècles, l’urgence médical est la base du métier d’ambulancier, l’essence même. Pourquoi, à l’heure de l’Europe, voudriez vous réduire vos ambulanciers au rang de taxi et transformer vos soldats du feu en ambulancier ? « Chacun son métier et les vaches seront bien gardé » Laissez nous vivre nos passions communes, cette passion qui fait que nous servirons au mieux nos corporations respectives. Et donc les citoyens, vos électeurs, nos patients. Mes collègues ci dessus vous on clairement expliqué votre erreur, sachez l’admettre, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Et surtout… laissez nous vivre ! Merci d’avance, au nom des quelques 47000 ambulanciers que vous avez blessés… Profondément !

    Répondre à ce message

  • Europe Écologie les Verts, c’est un parti politique Ça ? Moi aussi je peux poser une question sans même m’intéresser au contenu !!!

    Ronzon Quentin, Ambulancier Diplômé d’Etat.

    Répondre à ce message

  • Je vous remercie madame de vouloir que la vérité soit rétablit au yeux des français car depuis des années les ambulancier tentent de faire croire qu’ils sont les spécialistes du secours au détriment des sapeurs pompiers qui dans certains départements sont relégué au rôle de simple sous traitants du samu et des sociétés d ambulance qui tente de salir les sapeurs pompiers par tous les moyens (de soit disant formation plus poussé alors que la formation des pompiers français est très bonne et reconnu internationnalement). merci de la considération que vous portez aux sapeurs pompiers et de vouloir qu’ils reprennent la place qu’ils n’ auraient jamais du cesse d’ occupé au sein du système de secours a la personne français . En espérant que vous serez entendu dans votre démarche. Cordialement

    Répondre à ce message

  • mme j espere que un jour que vous n aurez pas besoin de nos services ou un tiers de votre famille par l intermediaire du 15. car j espere que ce jour la mes collegues prendrons tous leur temps pour venir vous chercher ,et que surtout pour aller a l hopital. qu elle honte vous ne connaissais meme pas notre metier.mais c est vraie que pour quelqu un comme vous au service de l etat il est plus facile de se faire transporter par les pompiers qui eux ne respectes pas du tout le code de la route .et par une escorte de police .sachez mme que j ai transporter en ambulance privee certains personnages politiques de tous bord et avec des fonctions plus importantes que vous ont beaucoup appreciès de se faire transporter par des ambulanciers privees et competent

    Répondre à ce message

  • Utilisation par des ambulances privées de la signalétique « secours d’urgence » Le 5 mai 2014 à 13:24, par Aurélie, directrice coordination CATSUF

    Madame la Sénatrice,

    Suite à votre question écrite n°11437, publiée au JO Sénat ce 1er Mai 2014, à Monsieur le Ministre de l’intérieur portant sur la mention « secours d’urgences » apposée sur les ambulances privées, l’ensemble du corps ambulancier de France que nous représentons souhaite vivement réagir.

    En effet, vous n’êtes pas sans savoir que l’article R.6312-8 du code de la santé publique définit les différentes catégories de véhicules sanitaires, notamment les ambulances de catégorie A : les Ambulances de Secours et de Soins d’Urgences (ASSU). L’arrêté du 10 Février 2009 fixe quant à lui les conditions exigées pour les véhicules et les installations matérielles affectés aux transports sanitaires terrestres et stipule « D’autres mentions, liées à l’activité de transport sanitaire du titulaire de l’agrément, peuvent être apposées, sous réserve qu’elles n’affectent pas par leurs dimensions ou leur nombre la dominante blanche de la carrosserie, la dominante bleue des mentions. ». C’est donc à juste titre que les ASSU porte la mention « Secours d’urgences » sur leur carrosserie. L’appellation n’est donc en aucun cas abusive puisqu’elle reflète la réalité de nos missions.

    D’autre part, les ambulanciers privés ont une mission de service public et interviennent à la demande des services d’Aide Médicale d’Urgence de chaque département, en mission de secours d’urgences, y compris sur des missions à caractères vitales comme le prévoit leurs prérogatives citées au I-2 du référentiel SAMU/TS entrant en application par arrêté ministériel du 5 mai 2009 (NOR : SASH0910602A). En conséquence, les ambulanciers privés ne participent pas à la confusion des rôles entre les missions des sapeurs-pompiers et celles des ambulanciers, puisque ces dernières sont définies et encadrées par la législation. Ne nous comparaissez pas Madame, à de vulgaires « taxis » qui faisons la navette entre les établissements de soins car ceci démontre une méconnaissance totale du sujet abordé. Sachez que nous participons chaque jour, chaque nuit, chaque week-end et chaque jour férié à la chaîne de secours d’urgences, nécessaire et même indispensable à nos concitoyens.

    Il est inacceptable voir insultant, pour toute la profession d’être relégué à de simples transporteurs alors que chaque jour nous mettons à la disposition de la population nos compétences et nos moyens pour assurer la continuité de la chaine de soins ainsi que la qualité du secours français.

    Le Collectif Ambulancier des Transports Sanitaires et d’Urgences de France vous demande, Madame la Sénatrice, de retirer votre question au Sénat et de revoir votre position quant à la place des ambulanciers privés au sein de l’Aide Médicale d’Urgence.

    Veuillez agréer, Madame la Sénatrice, nos plus cordiales salutations.

    Pour la Vice Présidente, Rafika Benchakour,

    Répondre à ce message

  • Je trouve tout a fait normal et courageu que vous demandiez a ce que les ambulancier retournent a leurs missions première les transports et non le secours qui est contrairement a ce que l’on tente de vous faire croire est la mission des sapeurs pompiers qui en sont les spécialistes de part leurs formations et différent recyclage et remise a niveau durant toute l’année et leur compétences et polyvalence pour finir en tant que service public Depuis Des décennies Je tiens a vous signaler également que le collectif qui vous demande de retirer votre question n’existe qu’exclusivement sur Facebook et compte chaque"like"pour une adhésion donc leurs chiffres sont donc plus que faux J’espère donc que vous n accepterais leur requête J’espère que vous serez entendu et que votre prochaine demande sera de leur faire retiré les différentes sirenes , afin que les abus quotidien cesse et qu’ils arrêtent de mettre en danger les autres usagés de la route Je vous pris de recevoir madame la senatrice mes salutations Les plus distinguées

    Répondre à ce message

    • Utilisation par des ambulances privées de la signalétique « secours d’urgence » Le 11 mai 2014 à 21:32, par Directrice de coordination

      Bonsoir

      Sachez Monsieur que le CATSUF est une association régie par la loi de 1901 déposée par ses statuts en préfecture de l’Ain sous le matricule W012007974. Vous pouvez donc aisément aller le vérifier avant d’avancer de telles absurdités. Nous ne sommes pas présents uniquement sur les réseaux sociaux (d’ailleurs Facebook n’est pas le seul) mais bien sur le terrain au quotidien grâce à nos délégations départementales. Les réseaux sociaux sont uniquement un outil de communication (comme d’autres ) que nous utilisons. Je vous serai gré de ne pas avancer des arguments non fondés, voir mensongers.

      Répondre à ce message

    • Cher Monsieur, Je trouve navrant de trouver un commentaire aussi dénué de bon sens et d’arguments. Vous dites que « les ambulanciers doivent retourner à leur missions première » alors que les missions des ambulanciers bien avant les deux guerres que vous n’avez pas connu, faisaient déjà de l’urgence et bien plus sur les fronts de guerre. Certes, il n’y avait pas les moyens de transmissions que nous connaissons actuellement pour appeler les secours donc on pouvait imaginer le taux de réussite des secours. Actuellement les ambulanciers de France ont une formation aux secours d’urgence bien au delà du niveau dispensée par les SDIS car les pompiers dont vous faites honorablement partie sont essentiellement formés au secours routier et aux interventions sur les incendies. Arrêtez donc de rajouter de l’huile sur le feu sur cette prétendue « gueguère » blancs contre rouges qui n’a pas lieu d’être car sur le terrain, rouge ou blancs, nous sommes au service des victimes ou patients !

      Répondre à ce message

  • bjr, je suis ambulancier smur depuis bien longtemps et voudrais vous dire que je travaille autant avec les ambulanciers que les pompiers et tt cela se passe en totale cohésion. je voudrais répondre au 2 pompiers qui ont écris sur ce mur qu’ils arrete de se prendre la tete et pense plutot au bien etre du patient. derniere chose, Mme la sénatrice : arretez de dire des bétises et informez vous ; vous aussi vous manquez de formation. Bien Cordialement

    Répondre à ce message

  • Bien que cette question comporte des erreurs, il semble que des questions légitiment peuvent se poser concernant les ambulances privées.
    On nous parle d’heures de formations. Notamment que les pompiers en ont moins. C’est peut être vrai en termes d’heures de base. Cependant, les pompiers disposent d’une expérience très régulière des urgences de toutes sortes mais aussi d’une formation continue stricte et poussée. De plus, les pompiers mais aussi les secouristes d’associations de sécurité civile sont formés au PSE 1 et 2. Dans cette formation, on peut apprendre que des gestes de secours ne peuvent pas être effectués de façon correcte et sécurisante à moins de 3 ou 4 personnes formées. On voit d’ailleurs des ambulanciers privés qui veulent passer le PSE1/2 et qui échouent ou du moins apprennent beaucoup de choses sur ces formations.. étonnant quand on voit ce qui est dit dans les commentaires des concernés..
    J’ai pu rencontrer des ambulanciers privés très compétents, d’autres beaucoup moins, on ne peut pas généraliser sur ce point. Cependant, se proclamer comme du personnel pouvant assurer les secours est réellement choquant. Il est évident qu’être 2 est totalement insuffisant pour assurer une prise en charge correcte d’une victime, même si les 2 intervenants sont extrêmement compétents. On pourra aussi noter que dans de nombreux départements, les ambulanciers privés s’opposent à ce que les associations agréées sécurité civile transportent des victimes vers un centre hospitalier, et ce avec un unique argument financier. Cette opposition met en danger les victimes puisqu’on prolonge le délai d’arrivée dans un hôpital, on impose des transferts inutiles pour celles-ci et on peut se voir amener à confier un traumatisé à 2 personnes qui veulent généralement brancarder seules alors que les équipages des associations sont plus importants.

    Alors oui, il y a une erreur, votre mission n’est ici pas correctement présentée. Mais oui, il y a un gros problème dans l’organisation des secours en France et principalement dans les règles qui sont énumérées au dessus. Il semble évident qu’il faut, soit renforcer les effectifs de vos ambulances (ce que je trouverais très bien), soit confier ces missions aux personnes qui mettent les moyens humains mais aussi de formation pour les réaliser correctement.

    Répondre à ce message

  • J’ai juste une chose a dire !! LE SECOURS A PERSONNE c’est pas un jeu pour personne en manque de reconnaissance !! Moi je suis en ASSU tous les jours, je ne fais que cela, alors me parler de recyclage, cela mefait bien rire !!

    Demandez donc a un boulanger de réapprendre a faire du pain tout les ans !!!

    Bonne soirée les frustrés avec vos PSA/PSE !!

    Répondre à ce message

    • Justement, ça n’est pas un jeu et c’est pourquoi être 2 pour assurer du secours à personne ça ne suffit pas.
      La reconnaissance n’a rien à voir avec ça.
      Si vous ne comprenez pas l’intérêt d’un recyclage, c’est très inquiétant. Figurez vous que les pompiers, qui font des interventions tous les jours, font aussi des manœuvres tous les jours pour être certain d’exécuter les bons gestes et réviser les gestes qu’ils ont moins l’habitude de faire. Votre message est une preuve du grave manque de réalisme de certains acteurs de l’urgence. Vous comparez le secours à personne avec du pain, bravo.

      Répondre à ce message

  • Madame,

    je suis consterné par autant d’ignorance de la part d’une personne qui se prétend être une élu du peuple. Avant de poser vos questions au sénat, il serai de bon ton de vous informer sur le sujet. Pour ma part, jamais une tel incompétence ne saurai être a la tête de quelconque mandat. L’écologie en France n’est malheureusement pas prête de franchir la barre des 5% avec de tels lacunes… Si naguère vous prétendez au plus haute fonctions, prière de parfaire vôtre culture des sujet abordé, cette question est une insulte pur et simple pour tout un corps de métier qui malgré ce que vous en pensez, est au service de la population.

    Répondre à ce message

    • Que voulez-vous, les élus sont à la hauteurs de leurs électeurs-trices, qui ne savent même pas lire :-) en effet, une lecture de ma question vous aurait permis de voir que je ne pose pas de question au Sénat, puisque je suis sénatrice, donc je ne pose pas de question à moi-même ! (enfin mettez tout au passé, n’étant plus sénatrice).

      Je posais la question à monsieur le Ministre de l’Intérieur puisqu’il s’agissait de modifier un décret et non une loi ! Donc votre ignorance rejoint la mienne… ou celle que vous me prêtez.

      Cette question n’est pas née ex nihilo de mon imagination fertile mais fait suite à une rencontre car figurez-vous que je n’ai rien contre les ambulances et que je n’ai pas l’habitude de poser des questions en l’air… mais peut-être n’avez vous pas envie que cette question reçoive une réponse surtout à l’heure où on parle, à tort à mon avis, d’ouvrir le métier d’ambulancier.

      Ce serait bien si tous les élus connaissaient tout… la France, l’Europe, le monde iraient mieux. Mais nous ne sommes que des hommes et des femmes, de simples humains n’ayant pas la science infuse, et heureusement… et puis pourquoi ne seriez-vous pas élu, vous aussi ? je suis pour la rotation des élus, chaque citoyen et surtout chaque citoyenne devrait, un jour ou l’autre être élu, c’est à dire au service de tous.

      Quant à l’ignorance des écologistes elle n’ai ni plus ni moins que celle des autres partis notamment de tous ceux qui ont conduit la planète au désastre écolo actuel… mais nous, les écologistes nous savons que nous ne savons pas grand chose et c’est pourquoi notre discours est si compliqué, d’où le manque d’échos populaire : comment voulez adhérer à un parti qui vous demande, à chacun-chacune, de réfléchir sur l’avenir de la planète ? c’est tellement plus simple de voter pour un parti qui prétend tout savoir, que le mal vient des autres surtout s’ils sont basanés et que chacun doit se débrouiller tout seul !

      Maintenant relisez calmement ma question et trouvez un seul mot qui insulte les ambulanciers. Je demande simplement pourquoi une infime minorité d’ambulance (comptez les sur la route quand vous vous déportez pour les laisser passer) affichent qu’elles sont véhicules de « secours d’urgence », alors que cette fonction, qui certes existe, n’est pas la fonction première. Ma question vise simplement à rappeler que certains font de l’exception une généralité en important en France des pratiques que je dénonce : la libéralisation à venir du marché des ambulances… que vous semblez appeler de vos vœux, ce qui n’est pas mon cas.

      Merci en tout cas de votre lecture

      Répondre à ce message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa