Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Hélène Lipietz Emmanuelle Orvain Hélène Lipietz Perline Noisette Aurélien Vernet Le mariage entre personnes du même sexe Drapeau de la France Hélène Lipietz Image Map

AccueilMa vie de sénatriceProjets de loi (PJL), propositions de loi (PPL)Commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans (...)Commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans (...)

Commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé : contribution au rapport

mercredi 10 avril 2013, par Hélène Lipietz

Le groupe écologiste du Sénat, par la voix de Hélène Lipietz qui le représentait et en était l’une des vice-présidentes, n’a pas approuvé le rapport de la Commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé et s’est abstenu.Cette commission a procédé à des auditions qui ont été filmées en vidéo pendant 6 mois.

Et n’oubliez pas d’aller lire mon intervention en séance publique qui semble rompre avec le ronron habituel

Voici la contribution, incluse page 231, dudit rapport.

Voir en ligne : Sur le site du Sénat

Au préalable, le groupe écologique se félicite de l’ouverture de nombre de débats au public et surtout de la volonté de la commission d’entendre les personnes présentées, à tort ou à raison, comme représentantes des sectes ou ayant des pratiques de charlatanisme. Cette première confrontation entre les représentants de la Nation et ces personnes est remarquable et doit être encouragée ;

Deux reproches toutefois quant à ces 6 mois de commission.

Le premier concerne l’intitulé de cette mission qui a conduit à faire double voire triple mission avec de précédentes missions parlementaires sans pour autant permettre d’approfondir les problèmes liés aux abus en matière de santé : il aurait fallu intituler cette mission “les offres non médicales liées à la santé : évaluation des risques au regard du droit civil ou pénal”.

Un tel intitulé aurait permis de faire une classification plus fine des pratiques : les pratiques inutiles, les pratiques inutiles doublées d’une escroquerie, les pratiques inutiles doublées d’emprise mentale et financière.

En mettant en avant le risque de dérives sectaires, c’est-à-dire de dérives conduisant à une secte, la mission a été perpétuellement en porte-à-faux intellectuel puisqu’il nous fallait enquêter sur des dérives, donc des éléments flous, d’une secte, alors même que la secte n’est pas définie en droit français. Ainsi nous ne pouvions pas nous saisir des pratiques non sectaires qui pourtant sont de véritables escroqueries financières, sans avoir, comme les sectes, de répercussions sur la liberté mentale d’autrui.

Inversement la possibilité pour un personnel de santé d’avoir une emprise négative sur son patient, sans pour autant lui soutirer de l’argent n’a pu être étudiée.

Enfin, toujours sur la forme, il est regrettable qu’à l‘heure de l’informatique, alors même que l’on prétend que les logiciels de vote ou ceux de la sécurité sociale sont inviolables, il n’ait pas été possible d’étudier le rapport autrement que sur papier, sans possibilité de l’emporter, rendant ainsi vain et futile l’exercice de relecture… Il aurait été possible de trouver une formule de site internet sécurisé pour la consultation du document représentant des heures de travail et d’auditions.

Les écologistes ne pourront donc pas approuver ce rapport, faute d’en avoir pu s’en approprier le contenu.

Sur le fond, il convient de remarquer que l’homme est mortel mais il ne le sait plus : la médicalisation de la mort dans notre société a rendu celle-ci invisible et donc inconnue.

Depuis 150 ans, il est possible de croire non seulement à l’immortalité du corps mais aussi de la jeunesse, rejoignant ainsi une tendance millénaire, tout comme les progrès des analgésiques ont fait reculer la douleur.

Parallèlement à ces trois mouvements de fond entre l’homme et son corps, la science s’est désacralisée, réservée il y a peu aux « savants », les progrès de la scolarisation et le développement des accès simples à l’information scientifique se sont développés.

La science médicale a accompagné le mouvement : elle est devenue la science par excellence, sans aucun rapport avec le corps réel et toute personne se croit médecin, surtout quand la fragilité des connaissances médicales se fait jour à travers les scandales qui éclatent de temps à autre.

L’homme moderne a donc perdu tout repère humain et scientifique.

Or, depuis toujours des margoulins ont su exploiter les failles de la société et de l’individu. Les mages et autres vendeurs d’amulettes ou de reliques se sont toujours emparés de la faiblesse et/ou de la crédulité humaine, des plus pauvres aux rois de France. Gourous, charlatans et autres escrocs ne sont donc pas une invention du XXI eme siècle.

La loi peut-elle intervenir pour interdire telle ou telle pratique ? NON parce que chacun est libre de faire ce qu’il veut de son argent et de son corps.

Il n’y a pas d’un côté une médecine officielle, sans aucune tache, reconnue par la sécurité sociale, quoique parfois rejetée par les scientistes purs (acupuncture ou homéopathie) et de l’autre côté des médecines déviantes et forcément mauvaises ou source d’escroquerie et de mainmise mentale, les énumérer serait trop long…

Ces médecins autres, ces pratiques déviantes, ces ventes d’appareils de pacotille ou de poudre de perlimpinpin dénotent le mal être de notre société et l’incapacité de notre système d’assistance à en prendre conscience : qui sait encore écouter les esprits pour apaiser le corps ? Qui a encore le temps de le faire alors que l’écoute ne donne pas de résultat quantifiable ?

Les prêtres, les médecins ou les avocats n’ont plus ce temps… Les psychologues sont perçus comme la preuve d’une maladie mentale… Restent donc ceux qui font leur beurre de cette absence d’écoute et qui savent écouter et vendre du vent.

C’est pourquoi le groupe écologiste demande :

- Une définition légale des pratiques sectaires à l’exemple de la loi belge.

- Une réforme de la formation des soignants en vue d’une prise en compte accrue de la parole des malades ou de leurs proches et surtout la fin du paiement à l’acte.

- Une évaluation sur le terrain, dans les hôpitaux, comme cela se fait d’ailleurs, de toute pratique à visée thérapeutique ou de mieux être.

- Quand les pratiques autres auront été validées, que les enseignements qui mènent à ces professions soient déclarés et fassent l’objet d’un contrôle public,

- Qu’à titre accessoire, lorsque des personnes ont été condamnées pour escroquerie, abus de faiblesse ou autres infractions assimilées les tribunaux puissent les déchoir de leur titre universitaire qui ont permis le délit par la respectabilité conférée,

- Que la loi encadre la possibilité d’allégations visant le bien-être ou la santé tant morale que psychique à l’exemple de la limitation pour les aliments, sur tout moyen de communication et notamment internet.

P.-S.

Intervention de Hélène Lipietz lors du débat sur les conclusions de la commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé.

Forum

4 Messages

  • Bonjour, Enfin une présentation factuelle objective qui tranche avec le discours habituel sur ces sujets. Merci et félicitations pour cette excellente analyse et pour ses propositions conclusives (sic). Cela me réconcilie - en partie seulement- avec les « écologistes » Salutations sincères P.J. Duchaine

    Répondre à ce message

  • Bonjour Madame A ménager « la chèvre et le choux » .. on y perd son « âme » , on y perd l’écologie ! Qu’est ce que d’une « secte » !? Un peu groupe ! Et les petits groupes (qui veulent se soigner différemment) seraient plus dangereux que des grands groupes !? Etrange ! Et les « dérives sectaires », seraient l’apanage de ces petits groupes !? De plus en plus étrange ! Comment s’appelle un membre d’une "secte !? Un sectateur ! Le savez vous madame !? Ce membre, la secte, peuvent être sectaires, oui, tous les autres groupes et personnes aussi ! Pas d’auditions des grands groupes pharmaceutiques, de « l’ordre des médecins » (il y a pourtant quelques scandales sanitaires ces dernières années) ! Etrange et bizarre ! Et que dire de la manière qu’ont été auditionnées les personnes selon leur appartenance ! Beaucoup de bienveillance pour certains, un interrogatoire pour d’autres ! Ceci pourrait, s’apparenter à des .. dérives sectaires, voire pire !?

    Oui, beaucoup de « sectes » ont « une paille dans l’œil » ! Et ce sont ceux qui ont « une poutre dans l’œil » qui les jugent !

    Le temps passant, les choses fallacieuses seront de plus en plus voyantes ! Et, avoir ménagé « la chèvre et le choux », ne sera plus un signe de courage. Sincères salutations.

    Répondre à ce message

    • Je ne comprends pas qui j’aurai ménagé… Je vous rappelle le cadre de l’exercice : à, partir d’un rapport auquel je suis en accord partiel, il faut que j’apporte une contribution, c’est à dire ce que j’aurais voulu voir figurer dans ce rapport : comme je l’indique, je n’ai as eu ni le temps ni les moyens matériels pour le lire, contrairement à vous, je ne peux être en affrontement avec ce rapport . J’ai simplement essayer de deviner ce qui pouvait s’y trouver à partir de ce que j’avais lu… je me suis d’ailleurs trompée sur un ou deux points, je pense.

      De plus, nous n’avons entendu que des personnes ayant rapport avec une certaine forme de médecine, dite « non officielle ». Certains les traitent de secte, j’ai essayé de montrer que c’était plutôt des escrocs ou des charlatans, ce que je pense sincèrement…

      Mais nous n’avons nullement entendu des médecines traditionnelles comme l’acupuncture ou l’homéopathie ou encore la sophrologie, chère à Perline… Nous n’avons même pas entendu des gros laboratoires ni des dénonciateurs de ceux -ci car ce n’était pas le thème de notre enquête. Je crois que la commission des affaires sociales doit faire une enquête sur les problèmes labo. C’est d’ailleurs les sénateurs/trices EELV de cette com qui ont fait voté la loi sur « les lanceurs d’alerte »

      Alors je ne sais si j’ai perdu mon âme car je ne savais pas que l’écologie avait une âme en la matière : nous sommes pour la liberté de traitement, mais nous ne sommes pas contre les vaccins obligatoires, heureusement d’ailleurs, en tout cas pas moi, j’ai trop vu dans mon enfance le ravage de la polio pour regretter son éradication… `

      Nous sommes aussi, j’espère, contre les vendeurs d’espoir que celui-ci soit sur la santé ou sur la possibilité de continuer sans dommage à exploiter la planète !

      Par ailleurs je pense comme vous que le problème était mal posé, et je l’ai écrit, nous aurions dû partir des pratiques et non des sectes et vérifier si au delà des escroqueries en tout genre, des sectes ne se créaient pas.

      Je signalais aussi qu’’il n’y a pas en droit français de définition de secte, on me prétendait que c’était impossible, mais les belges l’ont bien fait. De plus je vous rappelle qu’une secte c’est ce qui coupe (secatus en latin), le sectateur c’est celui qui coupe… de sa famille de son environnement et non ce qui est petit ;.. il y a de grande ou de petite secte… mais si on a pu dire que le christianisme est une secte qui a réussi, c’est à partir de la rupture, de la coupure avec judaïsme.

      L’ordre des médecins a été entendu… contrairement à ce que vous affirmez je vous invite à chercher dans ce rapport son audition.

      Quant à la façon dont ont été auditionnées les personnes, je trouve que la plus horrible des auditions a été celle des auteures d’une note au gouvernement qui ont été accusées de faire le jeu des sectes. Elles n’ont pas pu se faire entendre et j’ai été m’excuser auprès d’elles à la sortie…mais je n’étais ni la présidente (quand j’ai présidé j’espère avoir été correcte) ni le rapporteur.

      De plus, je n’ai pas eu l’impression que les charlatans de tout poil qui, pour une fois, ont été entendus par une commission parlementaire aient été déboussolés par nos questions… J’ai même admiré leur aplomb et leur faculté de réponse, ce qui m’a prouvé leur capacité à manipuler, à couper des autres. Et j’ai été interloquée par la facilité que certains manipulateurs ont de faire prendre des vessies pour des lanternes, qu’ils soient membres de grand groupe comme de secte ou simplement de cercle d’amitié. Personnellement je me soigne le moins possible, quand je peux à l’homéopathie ou à l’acupuncture, j’ai comme collaboratrice Perline qui pratique la sophrologie, ce que d’aucuns dans la com considéraient comme une forme d’escroquerie, donc je n’ai pas de poutre dans l’oeil. Quant aux autres membres de la commission, je suis tenue au secret professionnel et oui, c’est dans le code, donc, je ne dirais rien sur ce que je pense d’eux et d’elles, même si ces six mois d’enquête m’ont permis de mieux les connaître et de réviser, dans un sens comme dans l’autre, les apriori que je pouvais avoir.

      Enfin, le problème de votre message, c’est que je ne sais qui est la chèvre et qui est le choux dans cette histoire puisque le problème posé n’était pas « face à la médecine traditionnelle une autre médecine est-elle possible »… mais uniquement faut-il laisser des individus prétendre guérir des maladies que même la médecine traditionnelle ne sait pas guérir au prix financier et humain que l’on connait.

      N’ayant pas eu une bonne question, je n’ai pas eu une bonne réponse .

      Enfin, je vous signale que je ménage plus souvent le choux que je déteste que la chèvre, enfin le chevreau qui est un plat délicieux et peu connu… :-)

      merci de votre lecture

      Répondre à ce message

  • Bonjour Madame la Sénatrice. J’apprécie beaucoup que vous ayez laissé mon commentaire, je vous en remercie et, plus particulièrement, je vous dis : bravo. Mon objectif n’est pas de s’opposer, mais d’exposer quelques points de vues différents au sujet de cette Commission et de son déroulement. Personnellement, en tant qu’ancien sportif, si je n’avais écouter que la médecine officielle, ma « petite carrière » sportive ce serait arrêté en 1980 (tendinite du tendon d’Achille, arrêt 18 mois) ; fin du problème par un régime particulier, que m’avait conseillé .. ce qu’on appelle dans la Commission sénatoriale un charlatan !!! Ce qui m’a permis de réussir ensuite 2h27’ au Marathon. Voila pourquoi, j’ai des doutes sur l’infaillibilité de la médecine officielle.

    En tant qu’écologiste, tout en étant pour la science, nous avons beaucoup de points d’accords, et aussi, au sujet de cette Commission Sénatoriale. Donc, je ne ferais, que quelques remarques sur mes divergences de vue par rapport à votre réponse.

    Vous dites : « Je ne comprends pas qui j’aurai ménagé… ». Eh bien, nous allons voir dans la suite de vos écrits : Non, moi non plus je n’ai, pas encore, tout lu. Comme vous, je me suis peut être aussi, trompé, mal interprété, sur certains points. Désaccords : « Certains les traitent de secte, j’ai essayé de montrer que c’était plutôt des escrocs ou des charlatans, ce que je pense sincèrement… ». Madame, vous pensez ce que vous voulez, mais dans une Commission officielle, seuls les faits comptent, il me semble, sinon, c’est du parti pris !?

    « Nous n’avons même pas entendu des gros laboratoires ni des dénonciateurs de ceux -ci car ce n’était pas le thème de notre enquête » Toujours grande est la surprise pour ma part : les grands laboratoires seraient .. immaculés les dérives sectaires, et pas concerné par la santé de la population !?

    « âme » : était une façon de parler, de se comprendre, point pour faire des jeux de mots (j’y crois pas).

    Certains ont vu les ravages de la non vaccination,… d’autres de la vaccination ; donc la liberté serait de « bon aloi » !!!!

    Je ne serais pas aussi opposé aux « marchants d’espoirs », sans être, du tout, un inconditionnel ; mais plus opposé aux « marchants de désespoir » ! Et en politique, en finances, en médecine officielle aussi,( manque d’écoute ; est ce que la médecine officielle guérit du cancer et de quelques autres maladies ?) il y en a beaucoup ; et, c’est, il me semble, beaucoup plus grave !

    Secte : définition : ce qui coupe. Oui, tout à fait. Mais, de quoi, de qui !? Parfois ceci peut être très positif !? Alors, pas de préjugés … pour ne pas être sectaire !!!!!

    C’est exact l’Ordre des médecins a été entendu, je confirme que je n’ai pas tout lu ; maintenant j’ai lu l’audition de Mr Patrick ROMESTAING. Toute institution a du bon, et du moins bon ; son discours me parait sans surprise ! « exercice illégal de la médecine » ! Oui il faut combattre ! Mais qu’en est il de la prise en compte et de l’essai scientifique de toutes nouveautés (ne venant pas des laboratoires pharmaceutiques) !? Et, le soutien de « l’Ordre des Médecins » au Docteur Irène Frachon au sujet du Médiator !? Il n’a pas été abordé, bizarre !!! Car, là, la santé de la population a été en gravement en jeu ; et les dérives (sectaires) au sujet de son procès (censurée en première instance) !! Où était l’Ordre des Médecins !??? Où étiez vous, je me permettrai même de dire. Depuis « Vichy » un certain ordre, des médecins règne !

    Madame Vous dites :" …De plus, je n’ai pas eu l’impression que les charlatans de tout poil qui, pour une fois, ont été entendus pas une commission parlementaire aient été déboussolés par nos question… J’ai même admiré leur aplomb et leur faculté de réponse, ce qui m’a prouvé leur capacité à manipuler, à couper des autres. Et j’ai été interloquée par la facilité que certains manipulateurs ont de faire prendre des vessies pour des lanternes, qu’ils soient membres de grand groupe comme de secte ou simplement de cercle d’amitié.". … J’en suis estomaqué !!! Des charlatans, pour une fois ont été entendus ! Donc, avant, ils étaient jugés (hors de la Justice) sans être entendu ! … A vous lire, je me sens plus proche des charlatans ! Je veux dire de ceux qui sont nommés charlatans par des pouvoirs en place. Et, des Sénateurs et sénatrices, habitué(e)s au verbe, déboussolé(e)s par des charlatans !!?? Si, ce n’était pas sérieux, ce serait très drôle ! Mais, je vous comprends ! Ils savent se défendre, ils osent se défendre, donc ce sont des manipulateurs, cqfd ! C’est horrible ! Dans quel monde vivons nous ! Un monde de manipulateurs, et pire peut être, même pas que dans les sectes !? Un petit exemple : http://www.youtube.com/watch?v=-Bc8yELZ04s En France .. idem :Trop gros pour être une secte, trop fort pour être auditionné à cause de dérives sectaires !!* Seuls les petits « charlatans » sont coupables, comme .. dans la fable de La Fontaine « les animaux malades de la peste » !!

    Et, quant à Monsieur Antoine GUÉLAUD qui, avec ses déclarations, nous laisse à penser que la Cour d’Appel de Douai est mal tenue (des dossiers disparaissent) et de remettre en cause la décision du Tribunal sur l’innocence du Docteur Guéniot, ceci n’ a pas « dérangé » la Commission, ni Vous en particulier, apparemment.

    Qui est la chèvre et le choux !? La médecine officielle, et les médecines dites alternatives ! Je pensais que vous auriez compris. Et que maintenant vous comprenez ce qui a été « ménagé », beaucoup « ménagé » et ce qui a été moins, beaucoup moins « ménagé ». La Médecine est elle au service de la santé, ou au service de la maladie !? Personnellement, je n’ai pas de problème avec la santé !!! Y aurait il, d’emblée, un mensonge verbal en médecine .. une dérive .. sectaire .. de charlatanisme !?

    Ceci dit, de la chèvre avec du choux, c’est un menu plaisant, même si je prendrais plus de choux que de viande. Et, dans un Etat, le respect mutuel est la garantie de la pérennité de cette nation ; car le « vivre ensemble » est, il me semble, le plus important.

    Je vous prie de recevoir, Madame, mes sincères salutations

    Répondre à ce message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa