Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Qui est Hélène LIPIETZ ? Modification de la statuaire de l’hémicycle sénatorial Hélène Lipietz Image Map

AccueilUne vie après le SénatNous sommes tous Charlie

Nous sommes tous Charlie

jeudi 8 janvier 2015, par Hélène Lipietz

Je suis Charlie et pourtant je détestais ce journal dont j’ai acheté tous les numéros symboliques par solidarité.

Je détestais leur grossièreté, leur scatologie et érotomanie. Et moi la chrétienne, je détestais aussi les agressions que j’estime injustes contre ma religion, mon Eglise et ma Foi.

PDF - 301.2 ko
Charlie-Hebdo hors série 2006

Mais qui suis-je pour imposer ce que je pense à l’ensemble de la société ? Je vis dans une République laïque et normalement tolérante , je n’en veux aucune autre.

Je veux rester Française, fière de mon histoire, de ma culture qui est faite de tolérance : nous acceptons que les Autres ne soient pas Nous. Mais apprenons-nous encore à nos enfants, dés l’école, la difficulté de faire vivre cette tolérance ? Vivons-nous encore cette tolérance ?

Lorsque cette tolérance est remise en cause, je suis à côté de ceux qui expriment leurs idées, sans sectarisme et avec bonhommie jusqu’au risque de leur vie, même si ces idées ne sont pas les miennes.

Et ma solidarité passe par l’achat des numéros les plus contestés, et pour moi, les plus contestables de Charlie hebdo.

Aujourd’hui ce n’est pas seulement Charlie qui a été touché, c’est aussi la Démocratie, la liberté de penser, l’Histoire de France qui a pris un coup et c’est les Victor Hugo de notre époque qui ont été tués.

Je pense de tout cœur aux familles des victimes qui ont partagé leur engagement pour la liberté de penser. Du dessinateur libertaire au correcteur musulman ayant fait le choix d’être Français, à l’économiste passionné de pédagogie jusqu’à l’ami passé dire bonjour, sans oublier les policiers, vain rempart contre la folie armée, tous savaient les risques d’être Charlie.

Et nous, dans nos fauteuils, devant nos ordi, nous étions bien heureux que Charlie soit la sentinelle de nos libertés, sans que nous ayons plus à nous mouiller les mains. Ils étaient notre bonne conscience et ils en sont morts.

Je pense aussi à mes amis musulmans avec qui j’ai tant de discussion sur la religion, sur Dieu que nous savons être commun, même si nous ne le comprenons pas, ne le prions de la même manière. Je pense à leur dégoût face à ces prétendus « parfaits », à ces infâmes fourvoyeurs de l’Islam et de notre démocratie. Amis musulmans vous n’êtes pas les assassins de Charlie, vous êtes des Français Françaises atteints dans notre République.

Soyons nombreux Samedi 15 heures à la marche républicaine… où que nous soyons en France, même si je sais que ces fous sont incapables d’entendre notre volonté de vivre ensemble la Démocratie.

Charlie vivra !

Forum

10 Messages

  • Nous sommes tous Charlie Le 8 janvier 2015 à 12:42, par Maïeul Rouquette

    je ne suis pas sûr que « fou » soit le bon mot. Un fou est un malade. Ces personnes là ne sont pas folles. Elle sont juste lâches, stupides, orgueilleuses, écœurantes. Mais dire qu’elle sont folles, c’est insulter les fous.

    Pour ma part ma réaction attendra. Parce que ce que je veux dire, ce n’est pas le moment de le dire…

    Répondre à ce message

    • Nous sommes tous Charlie Le 8 janvier 2015 à 14:49, par Hélène Lipietz

      les « fous de Dieu » cela désigne cette pathologie mentale qui consiste à se croire nécessaire à Dieu.

      Elle touche depuis l’Eternité des croyants de toutes religions, polythéistes ou monothéistes.

      Croire en Dieu est une force, croire que Dieu a besoin de nous pour se venger est une folie.

      Et ce n’est pas faire injure aux autres malades mentaux qui ne souffrent pas de la même pathologie.

      C’est aussi un défi pour notre démocratie : comment repérer ces malades, comment les juger, comment les soigner ?

      Quant à savoir s’il fallait réagir à cette folie ou quand il fallait réagir, je pense que chacun réagit avec « ses tripes » et les miennes depuis hier sont larmes.

      J’avais besoin d’écrire, le plus « neutre » possible quitte à approfondir mes sentiments dans les semaines voire les années à venir, car le drame d’hier va profondément bouleverser notre vision de la Démocratie.

      Répondre à ce message

  • Nous sommes tous Charlie Le 8 janvier 2015 à 12:43, par Maïeul Rouquette

    ps : j’ai cru comprendre que la marche de samedi avait lieu finalement dimanche…

    Répondre à ce message

  • Nous sommes tous Charlie Le 11 janvier 2015 à 17:03, par GUEZO-BADREAU

    Oui j’étais dans la rue ce dimanche, on était tous des Charlies. Mais je n’y étais pas seulement pour Charlie, mais aussi pour Yohan, Yoav, Philippe, François-Michel, Ahmed, Franck et Clarissa. J’étais aussi dans la rue pour défendre la Démocratie, la liberté de penser, la liberté d’écrire et de dessiner. Je partage le sentiment de Maïeul, ces gens de sont pas fous, se sont des barbares.

    Répondre à ce message

  • Nous sommes tous Charlie Le 19 janvier 2015 à 15:13, par La fille ainée

    Voltaire disait « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrais jusqu’au bout pour que vous puissez le dire »

    Répondre à ce message

    • Nous sommes tous Charlie Le 19 janvier 2015 à 15:55, par Hélène Lipietz

      Merveilleuse phrase totalement apocryphe de Voltaire… que je vous ai apprise, mes enfants, à tort…

      Mais peu importe, elle résume bien la pensée qui depuis près de 300 ans fait le "vivre ensemble français" : la tolérance pour les paroles, pour les dessins, mais non pour les atteintes à l’intégrité de l’Homme. Et toujours dans la limite de la liberté de l’autre : « la liberté des uns s’arrêtent où commence celle des autres » ce que la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen a repris dans son article 4

      Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

      Reste à savoir ce qui nuit à autrui. La même déclaration continue à expliciter nos valeurs

      « Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

      Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. »

      Quand j’ai pleuré à l’annonce de l’attentat, c’est d’abord à notre vivre ensemble ainsi défini…

      En 1989, un grand mouvement a été de faire afficher la Déclaration dans toutes les écoles, les collèges, les lycées … peut-être faudrait-il apprendre aux enfants à la lire, à s’en imprégner, à ce que cela devienne le plus beau texte de notre langue française, de la maternelle à l’université, voire même dans nos entreprises. Et dans l’enseignement, chaque année reprendre cette déclaration pour l’approfondir avec les élèves.

      Pour que la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen devienne pour eux parole biblique, parole d’Evangile, parole de Coran… guide de notre vie sociale..

      Mais je suis toujours une douce rêveuse qui a eu une telle chance d’être élevée à la fois dans la foi chrétienne et dans la foi laïque, "fois" que j’espère vous avoir transmises

      Répondre à ce message

  • Nous sommes tous Charlie Le 10 avril 2015 à 02:03, par André MORYOUSSEF

    Je pense de tout cœur aux familles des victimes qui ont partagé leur engagement pour la liberté de penser. Du dessinateur libertaire au correcteur musulman ayant fait le choix d’être Français, à l’économiste passionné de pédagogie jusqu’à l’ami passé dire bonjour, sans oublier les policiers, vain rempart contre la folie armée, tous savaient les risques d’être Charlie

    C’est bien bravo, mais pas un mot, pas une pensée pour les victimes juives de l’Hyper Cacher !!!!

    Répondre à ce message

    • Nous sommes tous Charlie Le 10 avril 2015 à 10:05, par Hélène Lipietz

      Bonjour… il est vrai que le 8 janvier, date de cet article, j’aurai eu du mal à avoir une pensée pour les futurs morts…

      Mais vos reproches me permettent de me rendre compte que je n’ai pas publié l’article que j’avais préparé pour présenter mes vœux, alors avec 4 mois de retard, je le publieet là je suis Humaine ;

      Quel acte manqué, n’est-ce pas ! moi dont le grand-père paternel est parti en nuit et brouillard et dont le père a échappé au train grâce à un cheminot

      Peut-être parce que je suis tellement « habituée » aux horreurs des massacres des Juifs ou d’une autre race ou autre religion, que ce massacre, le lendemain de mon écrit sur le massacre de Charlie, s’est englué dans ma consternation : où est ma France, la France où ma grand-mère juive polonaise a trouvé refuge temporaire ? où est la France qui a su donner à mon père une éducation de tolérance ?

      Pourquoi ne savons nous pas, plus vivre ensemble ?

      Peut-être aussi parce que mes vœux étaient qu’une pâle figure de ce que j’ai ressenti, une sidération qui m’a bouleversée durant plusieurs jours, m’empêchant de me concerter, me faisant oublier des rendez-vous importants, bref à l’image d’une France blessée dans son âme.

      Merci pour votre lecture attentive, digne du joueur de bridge que vous êtes.

      Répondre à ce message

  • Nous sommes tous Charlie Le 10 avril 2015 à 12:13, par André MORYOUSSEF

    Alors je vous prie de m’excuser d’avoir été un moment indigné. Je n’avais pas compris que votre article avait été écrit et publié avant « l’Hyper Cacher » Merci pour votre réponse et votre très émouvant article de voeux

    Répondre à ce message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | mentions legales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa