Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Hélène Lipietz Emmanuelle Orvain Hélène Lipietz Perline Noisette Aurélien Vernet Le mariage entre personnes du même sexe Drapeau de la France Hélène Lipietz Image Map

AccueilArchivesLes campagnes électoralesCantonales 2008 : la campagnenos positions politiquesdevenir consom’acteur pour préserver notre canton

devenir consom’acteur pour préserver notre canton

mercredi 30 janvier 2008

Les différents Schémas Directeurs qui cadrent nos activités, sur la région, le département, le canton, pourtant fruits de longues études et de multiples tractations, de même que la charte constitutive du PNR du Gâtinais, n’avaient pas discerné à l’époque pourtant récente de leur rédaction les problèmes désormais incontournables et prépondérants posés par le réchauffement climatique et le coût des énergies.

l’épuisement des ressources naturelles

De plus il est désormais impossible de camoufler l’épuisement des ressources naturelles, la contamination chimique des sols, de l’air, de l’eau, des aliments et des organismes. Ce sont là les conséquences réelles de notre mode de vie.

Il est des donnes nouvelles qui induisent des comportements nouveaux.

de l’individu au citoyen, vers le consom’acteur

L’individu, en période électorale, redevient le citoyen mais pour déléguer alors par son vote le pouvoir de décisions qui par manque d’une démocratie plus participative vont lui échapper. Le reste du temps il n’est plus considéré que comme consommateur.

Or, nos actes individuels en tant que consommateur, au quotidien, sont au cœur de choix qui ne dépendent que de nous, pas de décisions politiques de planification. Leur impact considérable si l’on y réfléchi bien est de notre seule responsabilité. Il faut être conscient en effet que le consommateur que nous sommes tous est au bout d’une filière de production puis d’un mode de distribution. Son choix des produits et l’argent qu’il apporte par son acte d’achat, cautionne, soutien et finance cette filière, son impact, – ou pas. Ainsi, nos choix quotidiens, multipliés par le grand nombre que nous sommes désormais déterminent le monde dans lequel nous vivons.

Qu’il s’agisse de la construction, l’entretien et l’aménagement de nos maisons, de nos cosmétiques, de nos textiles, de nos appareils ménagers, de notre alimentation, leur mode de production et de distribution, leur importation de plus en plus fréquente sont désormais à prendre en compte en fonction de l’impact qu’ils ont sur notre environnement notre santé notre avenir. C’est la grande puissance du nouveau consom’acteurqui consomme moins car le pouvoir d’achat n’augmente pas mais qui consomme mieux.

Ce pourrait être une définition de la notion de développement soutenable qui paraît encore abstraite à beaucoup : moins et mieux, en tout.

les commerces de nos villages, un sourire de plus

Il y a un exemple très proche de nous que je veux prendre pour illustrer ce constat et c’est la disparition des commerces de nos villages. Ils ont fermé car nous avons trouvé plus commode, moins cher, de nous transporter en voiture vers le Super, sinon plus loin encore vers l’Hyper.

Et bien je vous invite quand bien même ce commerçant local serait plus cher à déduire désormais de la note, non seulement le coût du trajet, mais également son impact CO2 pour vous redonner et lui redonner le sourire.

Dominique TERRASSE

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa