Hélène Lipietz - Ancienne Sénatrice sénat les écologistes au sénat Hélène Lipietz Emmanuelle Orvain Hélène Lipietz Perline Noisette Aurélien Vernet Le mariage entre personnes du même sexe Drapeau de la France Hélène Lipietz Image Map

AccueilArchivesLes campagnes électoralesLégislatives 2007 : la campagneElements de campagneL’art d’enfiler les perles ou la démagogie de monsieur JEGO

L’art d’enfiler les perles ou la démagogie de monsieur JEGO

lundi 4 juin 2007

Extraordinaire, grâce à monsieur JEGO j’ai enfin compris cette expression : l’art d’enfiler les perles.

Un collier de perles, cela brille, qu’elles soient fausses ou vraies, et souvent les perles les plus fausses sont les plus brillantes. Mais il a fallu faire un trou de part en part pour enfiler les perles et en faire un collier, c’est pourquoi les parles sont creuses, comme le programme de monsieur JEGO.

Prenez, par exemple, son petit tract, format A4 plié en deux, avec sa tronche devant, à l’intérieur ses rendez-vous avec la population et au dos, ses « 10 priorités pour la circonscription ».

C’est beau, cela présente bien et fait sérieux, unanimiste presque. Qui ne saurait être d’accord avec les grands thèmes qui y sont présentés ?

Mais ces 10 perles, peu nombreuses pour faire un collier à la France, surtout quand on est député depuis 5 ans, sont creuses, vides de sens et surtout de réalisations et de propositions pratiques.

travail pour le plus grand nombre : quel travail si ceux qui en ont déjà vont travailler plus pour gagner plus, sans aucune charge ?

Moi-même, ex-petite patronne de 3 employées, je peux vous dire que je n’irai pas embaucher de nouveau salarié si employer plus mes secrétaires ne me coûte que leur seul salaire. Pourquoi irais-je embaucher des nouveaux salariés pour lesquels chaque heure de salaire serait taxée des prélèvements sociaux ?

Du travail pour le plus grand nombre d’accord, mais alors il faut soit partager le travail, soit en créer. Monsieur JEGO ne propose rien. Les Verts avec le Conseil général et le Conseil régional proposent des emplois de proximité (tourisme rural, revitalisation des voies d’eau, transformation des déchets que notre société a créés en 150 ans) et tant d’autres liés à l’environnement et au social.

lutte contre la délinquance : J’y ai déjà répondu dans un précédent article car pour monsieur JEGO, cela méritait bien un tract entier.

Enfin c’est aussi une façon de réduire le chômage : plus de délinquants en prison, c’est des chômeurs rayés des Assedic et c’est plus de gardiens à embaucher…

Accès au logement : C’est une bonne idée, une maison à 100 000 euros, mais c’est près de 8 ans de SMIC… alors que tous les économistes un peu sérieux vous diront qu’il ne faut pas mettre dans son habitation plus de 3-4 ans de revenus.

Et puis, où est le travail qui va avec ? A Paris ? Dans ce cas, il faut, avec la maison, quel que soit son prix, la voiture, voire les voitures pour aller travailler ou se rendre à la gare… Ou alors qui reste à la maison ?

Ne vaudrait-il pas mieux que les villes tenues par les proches de monsieur JEGO, telle NEUILLY, aient un peu plus de logements sociaux ? Entre les 40% de Montereau-Melun-Meaux et les 2,4% de Neuilly-Vaucresson, il y a une marge.

Mais Monsieur JEGO votera-il une loi pour instituer une peine plancher aux villes délinquantes qui refusent d’appliquer la loi sur les 20 % de logements sociaux quand on sait que plus d’un francilien sur deux est en droit de prétendre à un logement HLM ?

amélioration des transports : Oh que oui, l’autre jour encore, alors que j’allais à Paris, j’ai été obligée de changer de train. Résultat : une demi-heure de retard à une réunion présidée par une élue UMP.

Mais qui a laissé péricliter le parc de train sur le sud Seine et Marne ? Qui a laissé des trains de plus de 40 ans sur nos lignes ? Soyez honnête monsieur JEGO, vous savez bien que ce sont vos amis de la droite qui, jusqu’en 2005 étaient aux commandes du STIF, syndicat des transports d’Ile de France, et que vos amis et vous-même avez voté un amendement pour que le président de gauche du STIF, Monsieur Huchon, ne puisse engager les finances de celui-ci sans l’accord des départements de droite.

Le budget de la région consacré aux transports en commun représente 40% du budget d’investissement et aujourd’hui plus un sous ne va à la création de nouvelles routes, car il faut rattraper le retard que vous avez pris, messieurs de la droite.

Quant à votre carte à 50 euros, elle assécherait la capacité d’auto- financement du STIF et donc nuirait à la qualité du service public. Les franciliens l’ont refusée en 2004, en refusant de porter l’UMP à la présidence de la région car les franciliens savent qu’on ne peut avoir le rail et l’argent du rail et que carte à 50 euros et transports confortables, c’est incompatible !

Meilleures prises en compte des problèmes de circulation : Le fameux contournement de Melun, refusé par les pauvres socialistes sous la pression des vilains Verts dont je fait partie… Arrêtez de vous moquer du monde, monsieur JEGO. Je suis depuis plus longtemps que vous Seine et Marnaise, étant revenue sur la terre de mes ancêtres briards, il y a 18 ans. Et bien, depuis 18 ans, qu’avez-vous fait à droite, alors que vous étiez à la Présidence de la République, au Gouvernement, au conseil général, au conseil régional et à la mairie de Melun ? RIEN…

Vous n’avez su que proclamer « il y aura un contournement ». Vous et vos amis nous avez fait perdre 10 ans au moins. Depuis 18 ans, je n’ai pas vu une seule tentative de remédier aux problèmes de votre part puisqu’il y allait y avoir le contournement.

Alors qu’il aurait été facile de réfléchir à des dessertes ferroviaires directes Le Mée-Paris, une ligne de tram Melun-Evry et un service de bus interne dans l’agglomération melunaise, je mets moins de temps pour aller à pied à la gare que d’attendre un bus si j’ai raté celui que je devais prendre ? Et en attendant le contournement, cela aurait toujours été cela de moins en CO2 émis !

Et la sécurisation de l’ex RN 105 ? Si cette route est intitulée par vous-même EX RN 105, c’est parce que, jusqu’il y a un an, c’était de la responsabilité de l’Etat d’assurer la sécurité de la nationale, ce que l’Etat UDR ou UMP n’a jamais fait, y compris quand vous étiez déjà député, monsieur JEGO.

développer l’offre de santé : Bien d’accord pour que tous aient accès aux soins, surtout ceux pour qui leur capital santé est la seule richesse.

Mais non à la reconstruction de l’Hôpital de Melun avec ce faux partenariat public/privé car la logique n’est pas la même : les capitalistes exigent que leur argent rapporte, le service public exigent que chacun soit soigné, pauvre ou riche.

préservation de notre environnement  : certes la qualité de vie est notre atout majeur, mais alors qu’avez-vous fait pour la préserver, pour préserver notre eau pour que nos enfants sachent encore ce que veut dire boire l’eau du robinet ? Si mon ami jean DEY n’avait pas été élu, où en serait la Seine et Marne UMP pour la préservation de l’eau ?

Et depuis 5 ans qu’avez-vous fait, monsieur le député JEGO pour que l’environnement soit la pierre angulaire de toutes les politiques publiques ? Vos maisons à 100 000 euros sont-elles HQE (haute qualité environnementale) ?

L’environnement n’est pas le simple tri des déchets, car aujourd’hui il faut plus. L’environnement exige un changement radical de nos modes de production et de consommation. En quoi votre gouvernement a-t-il préparé les Français-Françaises aux nécessaires changements économiques et humains que vont entraîner les 2 à 3 degrés de plus dans nos températures ?

Il ne s’agit plus de préserver la Seine et Marne, car elle n’est pas préservée et ses blessures secrètes sont à panser, mais il faut, dés le 18 juin, préserver la terre.

amélioration des conditions d’enseignement : Quand 80% des élèves arrivent au bac, il faut effectivement que l’Université soit accessible à tous et toutes.

Or qui depuis 5 ans n’a pas créé d’université Sud 77 ? l’Etat de vos amis, monsieur JEGO. Et qui demande à la région des financements pour remettre en état des bâtiments qui ne relèvent pas de ses compétences ? Les universités abandonnées par vos amis, monsieur JEGO.

maintien de nos services publics  : quand on est âgé ou quand on n’a pas de voiture, avoir la poste à côté de chez soi, dans son village, est une nécessité pour ne pas être encore plus exclu de la société. Avoir une école dans un village c’est la vie, une école qui ferme c’est la mort et pourtant sous de faux prétexte, comme une prétendue meilleure qualité de l’enseignement, qui ferme les écoles à classe unique ? et qui a condamné la police de proximité, au nom d’un dogmatisme terrifiant ? Vos amis et vous-même, monsieur JEGO .

défense de la ruralité : L’angélus de Millet et les bons œufs frais ramassés sur la paille… Nos villages veulent vivre au vingt et unième siècle, or qui a fait venir INTERNET à haut débit jusque dans les petits villages ? Pas vos amis du Conseil général, monsieur JEGO, du temps où ils régnaient sur celui-ci, mais la gauche et les Verts ;

La ruralité existe mais ce n’est plus celle d’hier, c’est déjà celle de demain, faite d’ouverture et d’accueil pour diversifier les revenus et maintenir ou faire revenir les jeunes.

Oui, monsieur JEGO, vos perles brillent, mais elles sont creuses, pleines du vide que vous-même et vos amis depuis 5 ans y ont creusé.

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème Ecolo sous Licence Creative Commons By-Sa